Ligue Magnus : tout est relancé

Dijon était quasiment contraint à un sans-faute pour espérer se maintenir en gardant ses points de pénalité. Avec Briançon, Grenoble et Rouen au menu, cela relevait presque de la mission impossible. Mais les hommes de Daniel Maric n'ont jamais été aussi bons que quand ils ont évolué sans pression cette saison. Ce match reporté de la deuxième journée à Briançon, personne n'avait tablé dessus. Et pourtant, les Diables Rouges ont encore subi la loi de leur bête noire. Menés de deux buts en première période après un doublé d'Erik Bochna, ils ont pourtant repris l'avantage avec un triplé de Martin Filip. Mais l'incartade de Rémi Royer, exclu pour une charge à la tête, leur a coûté cher, et elle a permis aux Dijonnais de prendre deux points cruciaux. Briançon hors-jeu, cela rendait le choc Morzine-Grenoble encore plus décisif. On aurait pu remballer les gaules dès ce soir pour la course à la première place de la saison régulière, quand les Pingouins menaient 4-1. Mais les Grenoblois se sentent pousser des ailes en 2007, et ils ont renversé le score, et peut-être la tendance de la fin de saison. La belle série des Morzinois prend fin après douze victoires de suite en championnat, et ce n'est pas une bonne soirée pour la Haute-Savoie, car Chamonix, autre équipe en forme, a été battu 5-3 sur le Vercors. S'il faut se méfier de Dijon en bas de tableau, Villard-de-Lans n'est pas le plus menacé.