Ligue Magnus : on n'arrête plus Dijon

Marc-André Thinel

C'est dos au mur qu'on voit mieux le mur, paraît-il. Cela doit être un proverbe dijonnais puisqu'on n'arrête plus les Ducs depuis que leurs espoirs de play-offs ne tiennent qu'à un fil. Quatre jours après Briançon, c'est un autre des leaders, Grenoble, qui a plié à domicile, sur un but en prolongation d'un Miroslav Kristin retrouvé. Même Anglet a suivi l'exemple et s'est mis à revivre, en battant Villard-de-Lans 4-3. Une victoire qui arrive beaucoup trop tard car l'Hormadi est mathématiquement condamné ce soir au barrage de maintien, en raison du point pris par Caen au Mont-Blanc (2-2).

C'est qu'on commence à avoir chaud aux fesses en bas de tableau. La victoire en prolongation de Strasbourg face à Épinal (7-6) apporte ainsi des points très précieux aux deux équipes.

Mais en haut de tableau aussi, la gifle prise par Grenoble n'est pas sans conséquence. Ce n'est pas le leader Morzine-Avoriaz qui en a profité pour reprendre de l'air, car il a été écrasé à l'île Lacroix par le RHE de Doucet et des frères Thinel (7-2). En revanche, Briançon se replace à l'affût après une victoire 7-2 sur Angers, ponctuée de trois buts de Pierre-Luc Sleigher.

Dans le ventre mou du classement, Amiens a peut-être préservé pour de bon sa sixième place ce soir en allant chercher un 3-3 à Chamonix pour son dernier déplacement de la saison régulière, avant trois dernières journées jouées au Coliséum.