France 18 ans : tournoi de la Vanoise

Le dernier tournoi de préparation de l'équipe de France des moins de 18 ans avant les championnats du monde a confirmé la difficulté de la tâche qui attend cette sélection, privée cette saison de quelques bannis. Lors du tournoi de la Vanoise, elle a d'abord fait connaissance avec Mikkel Bødker, le super-espoir du hockey au Danemark, qui joue chez les juniors de Frölunda avec son collègue ailier Lars Eller. À tout juste 17 ans, Bødker est la pépite de cette génération dorée de 1989, une des meilleures du programme de formation danois. Il a inscrit trois buts face à la France, obligée de s'incliner face à l'efficacité des attaquants scandinaves, malgré six buteurs différents (Rémy Rimann, Grégory Béron, Victor Barbero, Nicolas Motreff, Kevin Hamon, Quentin Berthon).

Le deuxième match revêtait une importance particulière face à un concurrent direct aux prochains Mondiaux, l'Autriche, qui avait écrasé les Français 8-1 en novembre. Avides de revanche, ceux-ci menaient 2-0 après la première période sur des buts de Mathieu Frecon et Yohann Auvitu, assistés à chaque fois de Rémy Rimann. Mais les Autrichiens remontaient pour s'imposer 5-3 et remportaient de leur propre aveu une victoire psychologiquement très importante.

Restait la Norvège, que les Français avaient battue en novembre. Ils résistaient pendant deux tiers-temps grâce à leur jeu de puissance, avant de prendre l'eau en troisième période : cinq pénalités à une, 3 tirs contre 19, et un doublé d'un très bon Stefan Espeland.

Les nations scandinaves sont aujourd'hui un ton au-dessus, c'est un fait. Ce sont les échecs répétés contre les Autrichiens qui sont plus embêtants dans la perspective du maintien en Division 1, surtout qu'un autre concurrent direct, la Slovénie, pays-hôte, a battu la France deux fois à Belfort. Peut-être faudra-t-il compter sur un Kazakhstan prenable, dont on ne sait pas grand-chose... ou bien imiter les 20 ans en reléguant l'Italie ?