Division 1 : rien n'arrête Neuilly-sur-Marne

Les Bisons de Neuilly-sur-Marne sont lancés et rien ne semble les arrêter. Depuis leur courte défaite face à Tours, ils ont pris leur rythme de croisière et enchaînent les victoires avec une régularité qu'on ne leur a jamais connue. Mercredi en match en retard à Courbevoie, ils étaient menés 3-1 mais ont forcé leur destin en jouant plus haut pour obtenir un rebond favorable, une déviation providentielle égalisatrice, puis le but vainqueur de Benjamin Galmiche à l'avant-dernière minute en supériorité numérique. Et ce soir, ils sont encore allés chercher une victoire à l'extérieur, à Montpellier, par un but décisif de Juha-Pekka Ketola. Ils sont installés à la deuxième place derrière Tours qui gagne toujours, et pourraient faire un grand pas vers la place de barragiste en recevant samedi prochain Gap, une équipe qui s'est moyennement rassurée ce soir. C'était la première fois que le gardien gapençais Cédric Dietrich affrontait sous un autre maillot son club formateur Amnéville, et l'éternel buteur Peter Zambori n'a pas été tendre avec lui en lui marquant quatre buts. Mais les Rapaces, en difficulté, ont arraché la victoire de justesse sur un but décisif de Romain Moussier (7-6).

La lutte pour le maintien est elle de plus en plus serrée. Au fond du trou en première phase, Dunkerque s'affiche pleinement ressuscité avec un carton 9-1, dont quatre buts de Karl Dewolf, sur une équipe de Limoges qui a vu Jiri Jelen sortir sur une pénalité de match. Au contraire, Annecy s'essouffle et ne gagne plus, avec une défaite 8-4 à Bordeaux, et personne n'est vraiment à l'abri, même pas le leader vauclusien. Présentant chacun un banc réduit avec des absents, Avignon et Garges ont joué à "restera-t-il des joueurs pour finir le match" avec les exclusions de Jan Supuka et Anton Rojko chez les locaux, de Mario Frechette chez les visiteurs. Les Chiefs ont réussi à remonter de 3-0 à 3-3 et à conserver ce précieux match nul malgré leurs nombreuses pénalités habituelles.