Ligue Magnus : le sommet est morzinois

Morzine-Avoriaz a remporté le dernier choc de la saison régulière à Grenoble dans un match rythmé et animé. Les Brûleurs de Loups ont égalisé par Jean-François Bonnard sur déviation malheureuse de Nicolas Pousset, et ils ont tenté de voir si la chance leur sourirait une seconde fois en sortant leur gardien en supériorité numérique pour marquer en prolongation, leur seule chance de rattraper les Morzinois au classement. Mais ceux-ci ont marqué en cage vide et conforté leur position de leader. Attention toutefois, celle-ci n'est pas définitive. Le HCMA se rend chez une équipe de Chamonix très en forme, qui vient de passer un 8-1 à Villard, et peut encore être dépassé en cas de défaite.

L'enjeu du maintien se dénouait également le soir, et la victoire de Strasbourg sur Caen grâce à un but de Peter Himler à la dernière seconde de la prolongation n'aurait pas manqué d'alimenter les théories du complot... si Dijon n'avait pas de toute façon perdu 7-5 à Anglet. Après avoir égalisé contre son ex-équipe, Olivier Maltais était aussi en prison sur le but décisif. Le seul espoir du CPHD réside dans un ultime recours déposé devant le tribunal administratif, qui se prononcera mardi. Sinon, il devra affronter en barrage de maintien une équipe basque qui a pu reprendre confiance ce soir.

Quant aux protagonistes de la Coupe de France, ils ont dû revenir au quotidien. Épinal a eu du mal à se relancer, avec une défaite 9-1 à Briançon assortie d'une pénalité de match bien embêtante contre son centre de la première ligne Michal Petrak, coupable d'un coup de patin. Les Angevins ont bien digéré les lendemains de fête en menant 3-1 à Amiens, mais ils se sont inclinés sur un but décisif de Simon Petit.