République Tchèque : Trinec et Znojmo in extremis

L'introduction de "pré-play-offs" entre les clubs classés entre la 7e et la 10e place a avancé la date de la fin de saison régulière tchèque, terminée hier. Quatre équipes étaient à la lutte pour les deux derniers strapontins. Il n'y a pas eu de miracle pour Litvínov, pourtant bien placé en début de saison : Robert Reichel et les siens ont été battus 4-3 sur la glace de Pardubice, où se trouve la meilleure ambiance du pays avec neuf mille spectateurs passionnés.

En revanche, Trinec a finalement bénéficié du recrutement du vieux renard Roman Cechmanek dans les cages pour se replacer in extremis en fin de championnat. Les deux buts cruciaux dans les deux dernières journées ont été marqués par Lubomir Korhon à la dernière minute contre Karlovy Vary, puis par Jiri Polansky en prolongation chez le Sparta Prague. Les Aigles de Znojmo, qui semblaient décliner inexorablement au fil de la saison, ont eux aussi repris leur envol au dernier moment. Un doublé d'Ales Padelek leur a permis de gagner 4-2 à Karlovy Vary (qui pouvait pourtant espérer dépasser le Slavia Prague à la sixième place directement qualificative pour les quarts de finale).

À cause de ces deux victoires à l'extérieur, le succès final de Vítkovice sur le Slavia (3-1) compte pour du beurre. Cela fait les affaires des clubs de LNA suisse n'attendait que cette élimination pour se servir dans l'effectif entraîné par Miroslav Frycer. Le plus convoité est sûrement l'international Zbynek Irgl, la révélation des derniers championnats du monde. Il avait déjà failli filer à Hanovre en janvier, mais Vítkovice avait enchaîné une bonne série et repris espoir pour les play-offs. Le plus embêté dans cette affaire est Marek Pinc, car très peu de clubs cherchent un gardien à cette époque de l'année : malgré ses bonnes performances la semaine dernière en équipe nationale, ses chances de jouer les Mondiaux sont minces s'il n'a pas de pratique régulière pendant deux mois. Voilà aussi une conséquence du rallongement des play-offs...

Le favori Liberec ne paraît plus intouchable à domicile (trois défaites au cours des deux derniers mois), ce qui rend les play-offs assez ouverts. Pardubice, équipe assez physique où le gardien slovaque Jan Lasak finit la saison en grande forme, est classé n°2. Ceské Budejovice, équipe-surprise de la saison, devra se méfier du Slavia Prague en quart vide finale. Et le Sparta Prague, qui sera opposé à Zlin, reste un épouvantail essentiellement à cause de son buteur de choc Petr Sykora, qui a amassé l'incroyable total de 37 buts.