Ligue Magnus : équipe-type de février

Sébastien Thinel

Les Morzinois, leaders du classement, placent trois des leurs dans la dernière équipe-type de la saison régulière. S'ils ont remporté une victoire à Grenoble, ils le doivent à un excellent match de Stevie Lyle, qui a ainsi gagné son duel avec le meilleur gardien du championnat Eddy Ferhi.

Présent sur la glace à chaque but de son équipe lors de ce match au sommet, Santeri Immonen est également un joueur très précieux. Il a un sacré coup d'œil pour faire la bonne passe au bon moment. Il fait équipe ici avec Jean-François Bonnard, qui a haussé son niveau de jeu à l'approche des play-offs, au sein d'une défense grenobloise où Baptiste Amar a bien sûr toujours la forme avec sa grosse présence défensive.

En attaque, Sébastien Thinel a établi un record de l'ère moderne (rappelons que "l'ère moderne" a bien sûr commencé quand Rouen est monté en élite, du moins on peut voir ça comme ça vu de l'Île-Lacroix) en marquant le total hallucinant de onze points à Anglet, 20% de ses points annuels sur un match. À ses côtés, Éric Doucet a aussi soigné ses statistiques. Quant à Dan Welch, son changement de ligne a montré qu'il était un pion essentiel du dispositif morzinois, un gage d'efficacité pour le trio offensif dans lequel il est placé.

L'équipe-type de février 2007 : Stevie Lyle (Morzine-Avoriaz) ; Santeri Immonen (Morzine-Avoriaz) - Jean-François Bonnard (Grenoble) ; Sébastien Thinel (Rouen) - Éric Doucet (Rouen) - Dan Welch (Morzine-Avoriaz).