Suisse : Davos en danger

Davos rejoindra-t-il Lugano (en 2005) et Berne (en 2006) dans la peu glorieuse liste des têtes d'affiches sorties dès le premier tour ? Déjà battus à deux reprises par les ZSC Lions, classés huitièmes de la saison régulière, les Grisons sont en effet au bord du précipice. Sous l'impulsion de ses vétérans, Zurich est donc en train de faire la différence en menant par deux victoires à zéro. L'increvable Jan Alston (38 ans) a de la bouteille et se réveille comme prévu en séries, signant la première manche d'un doublé assorti du but vainqueur en mort-subite (3-2). Et le Slovaque Robert Petrovicky récidiva deux jours plus tard avec un doublé lui-aussi décisif (3-1). À l'instar de Langenthal en LNB, sorti dès le premier tour par les jeunes GCK Lions, Davos pourrait bien être la seconde grosse victime de ces play-offs "à la carte" où le mieux classé choisit son adversaire.

Davos n'est pas le seul en sursis car Zoug file un mauvais coton face à Rapperswil-Jona, pourtant roi de l'inconstance en saison régulière. Surprenant au vu de la fin de saison à tombeau ouvert de l'EVZ, qui tarde à retrouver ses bonnes dispositions, aussi bien collectives qu'individuelles. Un problème que n'a assurément pas Rapperswil, menant deux à zéro après une victoire arrachée à Zoug (3-2) et une autre acquise mardi en mort-subite sur un filet de Markus Bütler (4-3). Scott Langkow, peu convaincant jusqu'alors, semble prendre le dessus sur Lars Weibel dans le match des gardiens alors que la triplette Stacy Roest, Mariusz Czerkawski et Brady Murray domine clairement dans le registre offensif.

La logique est en revanche plus respectée dans les deux autres séries. Kloten mène également devant Lugano mais cela n'étonne personne au vu du potentiel des Flyers. Les banlieusards zurichois, déjà fort bien récompensés en honneurs individuels, confirment leur étiquette d'outsiders et restent sur deux succès face aux "bianconeri". Le premier était pourtant mal engagé mais Kloten, sous l'impulsion de Marcel Jenni (deux buts et une passe), pointa quatre fois dans le filet tessinois en troisième période pour s'adjuger la mise (6-3). Histoire de ne pas être en reste, le meilleur joueur de la saison régulière, Kimmo Rintanen, s'offrit ensuite le but décisif en prolongations (3-2) avec la complicité fortuite du portier luganais Simon Züger...

Le série Kloten-Lugano avait beau être la plus indécise sur le papier, celle opposant Berne à Genève-Servette reste sans conteste la plus passionnée de toutes. Berne avait beaucoup à perdre en optant pour les Aigles mais tout se passe au mieux pour les Ours, excepté la blessure au pied de Sébastien Bordeleau (qui éloignera le Franco-Canadien des glaçons jusqu'à la fin de saison). Ballottés par les Grenats lors du match inaugural, les Bernois ont raflé la première manche (2-1) dans la controverse après qu'un but de Yorick Treille, valable selon Chris McSorley, s'est vu annulé pour un coup de sifflet préalablement donné. Autant dire que cette "injustice" donna de l'eau au moulin de l'incorrigible McSorley, jamais avare de critiques envers le corps arbitral. La deuxième partie fut elle moins agitée et Berne sut exploiter la maladresse lémanique (et notamment du Canadien Jamie Wright) pour s'imposer mardi aux Vernets (3-2). Notons également que le fameux Nathan Perrott, goon canadien recruté par le coach bernois John Van Boxmeer "au cas où", n'a pas encore eu l'occasion de s'illustrer.

Dans le tour de relégation, l'affaire est également bien embarquée pour Ambrì-Piotta face à la lanterne rouge bâloise, mais aussi pour Fribourg-Gottéron. Les Fribourgeois, surfant sur la vague de leur fin de saison régulière, maltraitent les Tigres de Langnau. Les nouvelles acquisitions des Dragons font pour l'heure merveille. Le gardien international tchèque Marek Pinc réalise comme prévu des prouesses devant le filet, alors que Derek Cormier, libéré après l'élimination précoce de Sierre en LNB, a déjà griffé à plusieurs reprises. Ainsi, les Romands ont facilement empoché le premier gain (6-3) avant de récidiver mardi en Emmental sur un nouveau doublé de Thibaut Monnet et un but décisif d'un certain Derek Cormier (3-2)...

À la dérive depuis plusieurs mois, Bâle semble se diriger, comme prévu, vers les barrages. Battus de peu en Léventine samedi dernier (2-3), les Rhénans se sont tirés une sacré balle dans le patin en se faisant remonter quatre buts (!) pour finalement s'incliner sur un pion en mort-subite du pointeur canadien Jean-Guy Trudel (4-5). Avec ses affluences à peine dignes de LNB, Bâle semble se diriger vers une fin de saison compliquée.