Suisse : Davos brise le signe indien...

...Et pourtant, Zurich a tout tenté ! Même de faire revenir Ari Sulander, blessé aux adducteurs depuis la quatrième manche. Une tentative désespérée malgré les tests effectués par le vétéran finlandais à l'échauffement d'avant-match. Reto Berra, aligné donc dans les cages pour la troisième fois de suite, a connu un troisième revers de rang face à un HC Davos retrouvant pour l'occasion son meilleur buteur Michel Riesen. L'éphémère Oiler d'Edmonton ne fut toutefois pas le héros de la soirée, plutôt le discret Josef Marha, crédité d'un doublé décisif face à un Berra définitivement trop tendre (3-0). Avec ses deux passes, le pigiste tchèque Zbynek Irgl a lui confirmé sa montée en puissance, au contraire d'un Alexandre Daigle fort décevant durant ce premier round. Mine de rien, Davos vient là clore deux ans d'insuccès pour le champion de la saison régulière en quarts de finale. Côté zurichois, ce dernier match de la saison fut également celui de l'emblématique ailier Michel Zeiter (34 ans) sous le chandail frappé du lion, partant à Langnau après près de quinze ans de bons et loyaux services.

Comme prévu, la dynamique zougoise n'a laissé aucune chance à Rapperswil, corrigé (6-2) au Herti lors de la septième manche. La grande forme du Polonais Mariusz Czerkawski (six buts et six passes sur l'ensemble de la série aux côtés du prometteur Brady Murray et d'Oliver Kamber) ne fut donc pas suffisante pour enrayer la tendance. Si Paolo Duca n'a pas marqué ce soir, les Oleg Petrov, Paul Di Pietro, Krys Kolanos, Trevor Meier, Duri Camichel et autres Björn Christen auront grandement participé à la fête. Mais celle-ci sera de courte durée, Zoug étant déjà tourné vers sa demi-finale contre Berne.

Cette fois-ci, Ambrì n'a pas laissé passé l'occasion de conclure face à Bâle. Après s'être fait remonter trois victoires, les "biancoblù" ont rapidement assommé les Rhénans (3-0 après dix minutes de jeu) sous l'égide du Finlandais Eero Somervuori, auteur d'un quadruplé pour son dernier match avec les Léventins (5-1). Tout est bien qui finit bien pour Larry Huras et sa bande, alors que Bâle, un après la joie des playoffs, goûtera au stress de la "finale" du play-out face à Langnau, dernière étape avec les barrages. Une échéance attendue de pied ferme à Bienne, où la finale de LNB face à Viège s'est préparée avec les arrivées du Genevois Serge Aubin, du gardien tchèque Marek Pinc, décisif dans le sauvetage de Fribourg-Gottéron, mais aussi, last but not least, d'un certain Jiri Slegr (35 ans, ex-Litvinov)... Est-il vraiment utile de revenir sur les intentions véritables de l'EHC Bienne ?