Finlande : les Pelicans éliminent le TPS

1Les Pelicans de Lahti vivent une résurrection cette saison. Non seulement ils ont arrêté de creuser leurs dettes, mais en plus ils sont devenus enfin compétitifs sous la houlette de l'ex-sélectionneur Hannu Aravirta. Ils ont fini dixièmes de la saison régulière, derniers qualifiés pour le tour préliminaire des play-offs, et ils y ont même fait tomber une victime prestigieuse, le TPS Turku. Autrement dit, Jesse Saarinen, l'ailier formé au club des Pelicans, a battu... Jesse Saarinen, le défenseur du TPS, ex-Grenoblois.

Cette surprenante qualification est due au jeune gardien Antti Niemi, qui était jusqu'ici connu pour être le parfait homonyme de l'ancien gardien de l'équipe de Finlande... de football (Antti Niemi, Fulham, à ne pas confondre avec le défenseur international, de hockey sur glace celui-là, Antti-Jussi Niemi !). Ce Niemi-là s'est fait un nom avec un blanchissage de 32 tirs au premier match et a ajouté 40 arrêts dans la victoire 3-1 au deuxième match. Avec une masse salariale deux fois inférieure, les Pelicans ont donc fait tomber le TPS... qui plonge à son tour dans la crise. Car rien ne va plus dans le club de Turku, qui dominait le hockey finlandais il y a dix ans. La moyenne de spectateurs sur la saison écoulée a été inférieure d'un millier de personnes à la moyenne prévisionnelles, et les commentaires négatifs sur sa situation financière sont de plus en plus fréquents. Ce n'est pas cette élimination précoce qui va arranger les choses. La roue tourne dans le hockey finlandais, puisque l'autre grand club de ces dernières années, le Jokerit, n'est plus si florissant maintenant que Harkimo investit moins de sa poche.