Dernière ligne droite en NHL

La NHL entre dans le dernier mois de compétition et la bataille pour les 8 premières places touche à sa fin, avec son lot de surprises et de déceptions.

Dans la conférence Est, les Sabres de Buffalo n'ont plus qu'un point d'avance sur les Devils de New Jersey. Décimés par les blessures, les Sabres ont un peu ralenti et perdu un match crucial 3-2 contre les Devils. Ces derniers sont toujours aussi solides avec un Martin Brodeur exceptionnel (12 blanchissages et 41 victoires). Derrière, ça se bouscule. Si le Lightning de Tampa Bay est toujours troisième grâce à son trio d'attaquants Lecavalier-St Louis-Richards, il est à égalité avec les Thrashers d'Atlanta en tête de la division sud-est. Un titre qui vaudra cher car Ottawa et Pittsburgh sont intercalés et paraissent destinés à un affrontement épique au 1er tour des playoffs. Si la présence des Senators à ce niveau ne surprend pas, la performance de la jeune équipe des Penguins est plus enthousiasmante avec un trio de meneurs très jeunes : Sidney Crosby est en passe de mener la ligue en points à seulement 19 ans, Evgeni Malkin devrait gagner le trophée Calder de meilleur débutant, alors que Jordan Staal, 18 ans, frôle déjà les 30 buts ! Ces six équipes doivent rester vigilantes.

Le sprint pour les places qualificatives a en effet pris des rebondissements étonnants. Les Islanders et les Rangers sont pour le moment dans le bon wagon mais ne disposent d'aucune avance sur le tenant du titre Carolina, en passe donc de rater les playoffs quelques mois après avoir soulevé la coupe ! Toronto et Montreal craquent un peu sur la fin, les Canadiens multipliant les contre-performances, notamment dans les cages, depuis la blessure de Cristobal Huet. Enfin, pendant que Boston s'écroule aussi, les Panthers de Floride réalisent un sprint désespéré avec 7 victoires en 10 matches pour recoller au peloton des prétendants. Rien est fait donc pour la 8e place. En revanche, Washington, avec un seul succès ce mois-ci, et Philadelphie, coulé, sont hors course.

À l'ouest, les Predators de Nashville mènent la danse vers le premier trophée du Président de leur jeune histoire grâce à une équipe complète et solide dans tous les compartiments du jeu. Un coup d'accélérateur bienvenu car Detroit les talonne pour la tête de la ligue. Les Ducks d'Anaheim sont eux aussi dans la course, meneurs tranquilles de la division Pacifique. Les Canucks de Vancouver disposent pour leur part du 3e strapontin de premier de division, une résurrection portée par un Roberto Luongo en état de grâce.

Derrière, les écarts sont infimes pour les quatre autres candidats. Dallas, San José, Minnesota et Calgary se tiennent en trois points mais paraissent simplement lutter pour leur ordre de classement. Quatre défenses très solides et des attaques homogènes, bref quatre formations finalement assez similaires les unes aux autres... Car c'est bien la spécificité à l'ouest : le top-8 semble déjà figé. Colorado, 9e et qui a vu la fin de sa série de matches à guichets fermés entamée il y a dix ans, compte en effet 8 pts de retard sur les Flames. Malgré une bonne série, l'Avalanche est en passe de rater les premiers playoffs de son histoire depuis le déménagement à Denver en 1995-96.

À l'exception des Blues de St Louis qui ont décollé depuis le changement d'entraîneur vers la 10e place, les cinq autres équipes connaissent des bilans négatifs. Edmonton s'est écroulé et voit revenir Chicago et Columbus sur ses talons. Phoenix et Los Angeles se bagarrent pour leur part pour éviter la dernière place à l'issue de saisons à oublier.

Il ne reste qu'une douzaine de rencontres et un mois de compétition avant le début des playoffs : tous les projecteurs sont désormais braqués sur la conférence Est...