Division 2 : Le Havre disqualifié

Les demi-finales de division 2 déterminées le week-end dernier ont connu un rebondissement de dernière minute. Battu sur la glace au Havre samedi, La Roche-sur-Yon a déposé le jour même une réclamation justifiée, en remarquant que le défenseur Kévin Igier n'aurait pas dû être qualifié pour jouer avec les Havrais. En effet, dans le cas d'un partenariat, dès qu'un espoirs surclassé a évolué avec le club de niveau supérieur à dix reprises, il ne peut plus évoluer pour le club associé de niveau inférieur. Il s'agit en fait d'une erreur d'interprétation des dirigeants normands (ce qui les dispensera de sanction financière puisque la volonté de tricher n'a pas été retenue) : Igier n'a atteint son quota de 10 matches de Ligue Magnus avec Rouen que le 2 mars (premier match des play-offs Magnus), mais si on tient compte des coupes, il les a atteints dès le 28 novembre, et n'était donc plus qualifiable pour Le Havre à partir de cet instant. Les trois matches de deuxième phase auxquels Igier a participé (dont un où il a inscrit le but décisif contre Nantes) sont donc perdus sur tapis vert, et c'est la Roche qui jouera les play-offs.

Rappelons que cette règle ne vaut que pour des clubs partenaires. Une équipe-réserve peut aligner des juniors qui ont passé la saison en Magnus. C'est ainsi qu'on a vu Auvitu jouer avec la D2 du Mont-Blanc samedi, et surtout que la réserve caennaise s'est renforcée pour torpiller une fois de plus les plans du rival régional Cherbourg.