Allemagne : le champion éliminé

Après deux titres consécutifs, les Eisbären de Berlin ont atteint la fin d'un cycle avec une défaite dès les "pré-play-offs" contre Francfort. Les champions avaient pourtant remporté la première manche de cette courte série à l'extérieur, mais ils avaient ensuite concédé une cruelle défaite à domicile à cause de deux grosses erreurs de son défenseur offensif Andy Roach. L'international américain, perturbé par le forechecking adverse, a ainsi été bien malgré lui à l'origine des deux buts de Michael Hackert (1-2). Lors du troisième match, un ressort était cassé, et le jeu de puissance de Francfort a balayé les Berlinois (6-0). C'est surtout une fin de cycle pour l'entraîneur Pierre Pagé, qui ne devrait pas tarder à rebondir. En Autriche, il y a en effet un club nommé Salzbourg qui regorge de l'argent de son sponsor, qui vient d'inviter une équipe de NHL (les Los Angeles Kings) à son tournoi estival, et qui aimerait un autre entraîneur célèbre pour succéder à Hardy Nilsson.

Francfort jouera maintenant un quart de finale alléchant contre son grand rival, le favori du championnat Mannheim. Le principal outsider Düsseldorf n'aura pas non plus la partie facile face à Hambourg, l'équipe en forme qui s'est débarrassé de Krefeld en deux manches. Pourtant, le meilleur marqueur du championnat, Brad Smyth, est au centre d'une mini-crise. Après avoir prolongé son contrat, le staff ne paraît plus satisfait de son travail. Que son nom ait été rayé de la feuille de match juste avant la deuxième manche - officiellement parce qu'il était soudain malade - a alimenté les rumeurs. Ce sont d'autres joueurs qui ont qualifié Hambourg, et en particulier Benoît Gratton, auteur de quatre buts en deux matches alors qu'il n'en avait marqué que huit en saison régulière.