Publicité

Suède : la hiérarchie a prévalu

Après une fin de saison régulière trépidante, la hiérarchie a prévalu dans les quarts de finale d'Elitserien, mais à des degrés divers : deux séries qui se sont prolongées au septième match et deux séries qui ont été pliées en quatre matches secs. Mora, qui a accroché les play-offs par une superbe remontée, n'a ainsi rien pu faire face à l'impitoyable favori Färjestad.

Plus décevante, la prestation de Luleå, qu'aucun des trois premiers n'avait voulu choisir comme adversaire, et qui a pourtant bien vite plié les armes contre le quatrième de la saison régulière Linköping. Quand on a la plus mauvaise équipe en supériorité (0/18 !) et en infériorité (62%), il est difficile d'espérer quoi que ce soit en play-offs, surtout avec une faiblesse récurrente aux mises au jeu qui a coûté deux buts au match 2. Luleå a semblé souffrir de problèmes internes au vestiaire, comme un conflit larvé entre le Tchèque Chabada et le Slovaque Bartecko. L'autre joueur pointé du doigt est le nouvel international suédois Fredrik Hynning, dont la rumeur dit qu'il a signé un contrat à Timrå avant même la fin de saison, alors que c'est officiellement interdit. Il est vrai que certaines occasions en or ratées ont symbolisé l'impuissance offensive du LHF face au gardien slovaque Rastislav Stana en très grande forme. Mais la surprise à Linköping est venue de Patric Blomdahl, un joueur habituellement chargé de faire la police comme le montrent ses statistiques (0 buts, 1 assists, 106 minutes de pénalité). Et pourtant, Blomdahl a marqué cinq buts durant ce quart de finale !

A posteriori, HV71, deuxième au classement, peut se dire qu'il a misé sur le mauvais cheval. Le club de Jönköping s'était choisi Brynäs comme adversaire, à la fois pour éviter un long voyage dans le nord et parce que c'est une équipe qui lui réussit bien. Le problème est que Brynäs lui a fait très peur en menant 2 victoires à 1 dans la série. Mais avec le système suédois, l'équipe la mieux classée joue d'abord à l'extérieur, et son avantage se fait sentir en jouant les matches 4 et 5 à domicile. Elle a finalement joué de son avantage de la glace pour gagner dans la douleur au match 7, grâce à deux buts de suite de Jari Kauppila à moins de dix minutes de la fin.

L'avantage de la glace a bien moins joué dans le derby MODO-Timrå, puisque les deux matches de suite à Örnsköldsvik ont été tous deux gagnés par les visiteurs. Dos au mur, MODO a pourtant préservé sa qualification, d'abord en gagnant à Timrå grâce à deux buts et une assistance de l'inattendu Zdenek Blatny : l'ailier tchèque n'avait marqué que trois points depuis son arrivée d'AHL il y a deux mois. Ce soir, c'est en prolongation que Per Svartvadet a finalement libéré MODO, qui aime bien faire durer le suspense. Déjà, au match 3, c'est au début de la deuxième période supplémentaire de vingt minutes que le défenseur Tobias Enström avait libéré les siens.

Les deux qualifiés tranquilles - Färjestad et Linköping - vont maintenant s'affronter en demi-finale, de même que les deux qualifiés in extremis, HV71 et MODO.

En ce qui concerne la poule de promotion/relégation, les deux équipes d'Elitserien ont très bien commencé. Malmö n'a pas perdu un point, en s'appuyant sur le talent indéniable de la tête à claques Fedor Fedorov, alors que Skellefteå n'a concédé sa première défaite qu'au quatrième match. Par contre, Leksand n'a gagné qu'une fois en quatre journées et est mal placé pour l'instant...