Suisse : Bührer a dépassé Huet

Après trois matchs d'abstinence, Zoug est enfin parvenu à marquer devant le cuirassé bernois. Muets samedi dernier pour la troisième fois de suite (0-4), les Zougois ont dû attendre près de 211'25" pour tromper la vigilance de Marco Bührer (nouveau record en la matière lors des play-offs, le précédent étant détenu depuis huit ans par un certain Cristobal Huet). Cet honneur est revenu au Canado-Suisse Trevor Meier, avant que le centre tchèque Kamil Piros puis le Russe Oleg Petrov ne passent la dernière couche (3-1). Zoug s'octroie ainsi un petit sursis dans une série où Berne compte toujours deux victoires d'avance.

Sous l'impulsion du joker tchèque Zbynek Irgl (deux réalisations), de plus en plus insatiable, Davos s'est défait de Kloten lors de la troisième manche (4-3) avant de s'adjuger la quatrième reprise dans la banlieue zurichoise (6-3). Critiqué pour son rendement en dents de scie lors de ces playoffs, le Canadien Alexandre Daigle a retrouvé par deux fois le chemin des filets alors que la paire tchèque Irgl-Marha, de plus en plus complémentaire, a su agir au moment opportun pour renverser la tendance (les Flyers menaient 3-1 au deuxième tiers). Une démonstration de force rapprochant un peu plus le HCD de la finale, lui qui mène dorénavant 3-1 dans cette série...

Corrigé samedi en Emmental (2-9 avec un quadruplé de l'ex-Davosien Fabian Sutter), Bâle a rectifié le tir à la maison (4-0) lors du match 4 de la finale du tour de relégation. Et même proprement rendu la monnaie de leur pièce à des SCL Tigers étouffés devant un Daniel Manzato intraitable. Les renforts rhénans (un but pour le défenseur-offensif Martin Sevc, un pour son collègue Tomas Divisek et deux passes pour Hnat Domenichelli) furent de nouveau sous les feux de la rampe alors que Thomas Nüssli, longtemps blessé, a signé son retour d'un doublé. Voilà la série revenue à égalité (2-2).

L'avantage de la glace semble également être prépondérant dans la finale de LNB. Rossé dans le Haut-Valais lors de la deuxième manche (3-6), Bienne avait réagit en dominant Viège à la maison (5-2). Pour sa grande première sous le tricot seelandais, le joker de luxe Jiri Slegr y est allé de ses trois points. Invincible dans son antre de la Litterna-Halle, Viège semblait bien parti pour récidiver, menant 2-0 après huit minutes de jeu sur des buts du vétéran Terry Yake et du bouillant Anthony Iob. Mais voilà, Bienne a de la ressource et Kirby Law, le joker plus productif du moment, a encore frappé par trois fois. Finalement, c'est l'Américano-Suisse Thomas Rüfenacht, présent sur les deux premiers filets viégeois, qui scella l'issue de cette quatrième manche en mort-subite (6-5). Malgré tous ses renforts, Bienne n'a toujours pas gagné à Viège, qui vient, par cette victoire de récupérer l'avantage de la glace... La série demeure plus indécise que jamais (2-2).