Grenoble vainqueur, Angers leader, Amiens étonnant

La Ligue Magnus avait la particularité de proposer d'entrée première journée une affiche majuscule entre les deux favoris Rouen et Grenoble. Le suspense a prévalu toute la journée au sujet de la qualification du joker tchèque Ladislav Benýsek, qui a finalement reçu sa licence trois heures avant le coup d'envoi. Malgré ce renfort de choix, c'est encore Grenoble qui a été le plus solide défensivement ce soir, devant un bon Eddy Ferhi. Malgré l'ouverture du score d'Éric Doucet en supériorité numérique, les Brûleurs de Loups ont renversé la situation, avec un but décisif pour le moins curieux : cinq minutes après l'égalisation de Christophe Tartari, les Dragons s'étaient arrêtés de jouer, pensant à une faute, alors que le jeu continuait et que Masa en profitait pour marquer. Les principales recrues iséroises Mikael Pettersson et Damien Fleury (les autres, Forsander et Perez, sont blessés) parachevaient le score sur des contre-attaques (1-4). Les victoires grenobloises à l'île Lacroix sont rarissimes : il n'y en avait eu qu'une dans ce siècle, lors du match pour la troisième place en 2005.

Si le tenant du titre est fort, le "champion des champions" aussi. Angers continue sur sa lancée en infligeant un sévère 8-1 à Strasbourg, avec des doubles du joker Matias Metsäranta et des nouveaux défenseurs Éric Lavigne et Pavol Mihalik. Les Ducs sont les premiers leaders de la Ligue Magnus.

On pouvait leur prédire ce destin vu le calendrier, mais l'identité du deuxième est totalement inattendue : Amiens, lancé par un doublé du vétéran Anthony Mortas, a en effet réussi une superbe performance en s'imposant 4-0 à Tours. Quatre buts marqués en moins de cinq minutes, à l'usure lors de la troisième période. Le temps mort demandé par un Bob Millette interloqué à 0-3 n'y a rien fait. Le jeune gardien Henri-Corentin Buysse ouvre ainsi la saison par un blanchissage dans l'enfer tourangeau, alors que Pierre-Olivier Girouard s'est fait trouer sur les contres.

Les autres favoris ont commencé par une victoire à l'extérieur. Briançon, soulagé de ses problèmes extra-sportifs, a souffert à Villard-de-Lans pour gagner 4-2 et prendre sa revanche de sa défaite au trophée Vauban. Morzine-Avoriaz a gagné 3-1 à Caen avec un but et deux assistances de Luc Tardif.

Sort contrasté pour les deux équipes de Haute-Savoie : Chamonix a ouvert fort avec trois buts en dix minutes d'Aimonetto, Granath et Kevorkian face à Épinal (3-2 au final) alors que les voisins du Mont-Blanc n'ont pas conservé leur avantage au score. L'Entente Saint-Gervais/Megève a été battue à l'avant-dernière minute, après un cinglage de Mathias Arnaud, sur un but en supériorité numérique d'Aymeric Gillet.