Ligue Magnus : Grenoble, Angers et le désert

On attendait de la deuxième journée de Ligue Magnus des confirmations des tendances entrevues mardi. Elles ne furent que partielles. Angers s'affirme de plus en plus comme un prétendant qui a pris goût aux trophées, en gagnant chez un autre favori, Briançon (5-2). Cependant, les Ducs ne sont plus leaders : ils ont laissé la place à la différence de buts à une équipe grenobloise impressionnante contre Chamonix (10-0).

En revanche, les autres résultats ont pris le contre-pied de la première journée. Tours s'est vengé de sa défaite initiale, mais dans la souffrance. L'ASGT a été menée deux fois au score par son prédécesseur comme champion de D1, mais Miroslav Pazak a finalement marqué le but vainqueur en supériorité numérique dans la dernière période (3-2). Mais la surprise, c'est que pendant ce temps-là, les Amiénois n'ont pas capitalisé sur retentissent exploit tourangeau. Les hommes de Denis Perez ont en effet sombré dans leur Coliseum face au Mont-Blanc (3-5 avec un but décisif d'Antonoff et un dernier but en cage vide de Pouget).

Pour sa part, Épinal n'a pas raté son premier rendez-vous officiel avec le public de Poissompré : un 4-1 convaincant contre Villard-de-Lans, et un doublé du nouveau défenseur canadien Stéphane Gervais.

Rappelons que le match Morzine-Rouen a été reporté en janvier et que Dijon-Caen devra subir le même sort : la vétuste patinoire de Trimolet est cette fois fermée en raison de problèmes de légionelles.