Ligue Magnus : Strasbourg emporté dans une Avalanche

Le club de Caen a choisi cette année de décaler certains matches pour éviter la concurrence du football, puisque le Stade Malherbe, remonté en Ligue 1, joue maintenant aussi le samedi. Aujourd'hui, c'était la première expérience du même genre, avec un match joué le vendredi, et il n'est pas sûr qu'on ait beaucoup gagné en affluence, car la concurrence gazonnée a été remplacée par un France-Irlande important en coupe du monde de rugby. Ce Caen-Amiens, qui avait donné un 0-1 lors du tournoi de pré-saison picard, a encore été avare en buts. Mickaël Bardet a ouvert le score pour les Gothiques sur un palet qui a ricoché sur la mitaine de Petr Tucek, mais le gardien caennais s'est repris dans la suite du match. Thibaut Geffroy a égalisé à mi-rencontre d'un slap de la bleue, et le dénouement ne s'est fait qu'aux tirs au but, avec une unique tentative réussie de Rod Stevens. Il avait manqué son premier tir, mais M. Bergamelli l'a fait retirer car Petr Tucek avait bougé trop tôt. Le gardien caennais a passé une soirée difficile, avec des jambières neuves soudain non conformes et taillées au cutter par l'arbitre, une méconduite puis ce penalty à retirer. Le tableau affiche donc 2 à 1 pour les visiteurs, ce qui correspond aussi à la distribution de points de la soirée. Comptablement, les deux équipes ont donc de quoi repartir satisfaites : Caen ouvre son compteur et Amiens engrange à l'extérieur avant la réception attendue de Rouen la semaine prochaine.

Une équipe rouennaise qui s'est réveillée : piquée au vif par Dijon et menée deux fois, elle a répliqué pour s'offrir sa première victoire en championnat (8-3). Premier succès également pour Villard-de-Lans, qui a battu Chamonix 5-4 grâce à des doublés de Cyril Papa et Romain Carry, plus un lancer de la bleue de Dvorak. Mais les problèmes de gardiens continuent : après les adducteurs de Favarin, voilà que Roman Farruggia a dû sortir KO - avec perte de connaissance - à la mi-match sur une charge intentionnelle de Yannick Riendeau.

Pendant ce temps, Grenoble caracole toujours en tête du classement avec un 5-2 contre Morzine et un triplé de Martin Masa. Les Brûleurs de Loups sont toujours accompagnés par Angers, qui vient de faire signer Mattias Metsäranta pour la saison entière (il avait d'abord été engagé provisoirement pour pallier la blessure de Martin Lacroix) et aura donc bien dix attaquants. Le match de ce soir Angers-Épinal (4-2) ne laissera pas un souvenir impérissable, et les Vosgiens s'inquiètent surtout pour leur maître à jouer Jan Plch, touché à la jambe et parti à l'hôpital pour examen après une charge dans le dos de Baluch.

Le match entre les deux favoris décevants du début de saison a encore plongé un peu plus Tours dans le doute. Le sorcier Millette n'a pas trouvé le remède, et le replacement de Michal Divisek en attaque n'a pas eu l'effet escompté. Il a marqué... contre son camp, en faveur de son ancienne équipe de Briançon, repartie de Touraine avec un rassurant succès 4-1.

Strasbourg est désormais seul dernier du classement et devra se remettre de son déplacement au Mont-Blanc : l'Étoile Noire menait 3-0 après le premier tiers, et elle a pourtant perdu 4-3.