Le Mondial 2013 en Suède

Après sa défaite électorale de mai pour l'organisation du Mondial 2012, attribué à leurs voisins finlandais, on se doutait que la Suède, très déçue et amère, aurait tout de même les Championnats du monde 2013 pour se consoler. Cela n'a pas fait un pli. Elle n'a eu que six mois à attendre puisque l'élection s'est faite dès le congrès semi-annuel de l'IIHF à Vancouver, lieu des prochains Jeux Olympiques. Les frères Sedin, Näslund et Öhlund (Vancouver Canucks, NHL) étaient ainsi sur place pour défendre la candidature suédoise. Elle a reçu 70 voix sur 96, ne laissant que des miettes aux autres (Bélarus 15, Hongrie 8, République Tchèque 3, la Lettonie s'étant retirée avant le vote). Les villes-hôtes seront Stockholm, avec le Globen, et Malmö, avec une nouvelle patinoire de 12 500 places.

Autre information, le vice-président de l'IIHF Kalervo Kummola a fait savoir que la fédération internationale étudiait une réduction du Mondial A à 14 équipes. La nouvelle formule, pas encore décidée, pourrait entrer en vigueur en 2010.

Enfin, un tournoi de qualification sera organisé pour le prochain Mondial de division III, entre l'Arménie, la Grèce et la Bosnie-Herzégovine. L'IIHF s'est donc montrée clémente envers l'Arménie, qui n'est plus suspendue malgré ses histoires de visas, et la Grèce, qui n'a toujours pas de patinoire puisque la construction a été suspendue jusqu'en mai prochain par le gouvernement récemment réélu : le dossier connaît des difficultés car le terrain prévu est normalement réservé à des logements et non à des équipements. Les Bosniaques n'ont jamais joué un Mondial senior (ils ont participé en juniors).