Ligue Magnus : Briançon revient de loin

À l'instar de ses homologues d'autres sports collectifs comme le basket, le championnat de France a décalé la plupart des matches de Ligue Magnus pour qu'ils ne se jouent pas de front avec le choc France - Nouvelle-Zélande en quart de finale de la Coupe du monde de rugby. Les rencontres sont souvent avancées plus tôt dans la soirée, mais l'une d'entre-elles a été jouée ce vendredi : il s'agit du choc Briançon-Rouen, qui a tenu ses promesses. Les Dragons ont longtemps cru que l'excellent match de leur gardien Ramon Sopko allait leur permettre de préserver jusqu'au bout l'avantage d'un but obtenu par Jérémie Romand. Mais, à une minute de la fin et douze secondes après le temps mort de Luciano Basile, le duo slovène égalisait grâce à Mitja Sivic sur passe de Terglav. Et en prolongation, c'est l'énigme J.C. Ruid, qui connaît une adaptation difficile à la Magnus et que certains jugent trop lent ou trop lourd, qui a marqué le but de la victoire.

Rares en début de saison, les prolongations se font plus fréquents en ce moment en Ligue Magnus. Le principal responsable est Saint-Gervais/Megève : battue par Épinal dans cet exercice mardi, l'Entente a cette fois gagné dans le temps supplémentaire à Villard-de-Lans, sur un but d'Étienne Croz, et elle se retrouve cinquième au classement ! Pendant ce temps, les Spinaliens ont réussi à enchaîner deux succès : avec le retour au jeu de Jan Plch, mais surtout avec un triplé de Jan Simko, ils ont enfoncé Caen 7-3.

Les leaders maintiennent leur invincibilité, mais les matches sont de plus en plus durs pour eux. Angers savait que Tours, regonflé à bloc, poserait plus de problèmes qu'en Coupe de la ligue. Cela s'est vérifié, car les Diables noirs ont égalisé deux fois et rendu le derby palpitant, mais le joker Matias Metsäranta a donné la victoire aux Ducs à neuf minutes de la fin (3-2). Avec un Ferhi moins impérial qu'à l'accoutumée, mais avec un Masa capable de marquer deux fois même en étant transparent le reste du temps, Grenoble a profité de deux hésitations strasbourgeoises dans le repli défensif au troisième tiers pour ramener d'Alsace un succès 5-3.

Déjà solide à Grenoble mardi, le jeune gardien Henri-Corentin Buysse se révèle capable d'enchaîner d'excellentes performances pour Amiens. Ce soir, il a réalisé un blanchissage face à Morzine-Avoriaz (2-0).

Toujours pas de match à Dijon : la municipalité a décidé d'installer un nouveau système de refroidissement pour ne pas risquer que le dépassement des taux de légionelles se reproduise. La patinoire ne réouvrira donc que dans dix jours, et les Ducs vont avoir autant de matches en retard que l'an dernier, mais pour des raisons différentes.