Ligue Magnus : festival de la ligne de parade angevine

Tomas Baluch (Angers)Les temps sont durs pour Strasbourg, où l'urgence est de remplacer les deux Canadiens repartis. Shaun Arvai a déjà été substitué par un défenseur défensif que Bourdages pense encore plus fort, Jeremy Downs, pas encore qualifié ce soir. En revanche, la recherche du successeur de Selinger prend plus de temps. L'ex-capitaine Stéphane Hohnadel, qui s'était retiré avec l'équipe-réserve cet été, a donc repris du service pour assurer la transition. Mais les Strasbourgeois sont tombés sur un sérieux obstacle ce soir : une équipe de Dijon qui retrouve le plein de moral maintenant qu'elle n'est plus obligée d'aller à Besançon pour s'entraîner. Après cette défaite 2-4, l'Étoile Noire se fait doubler par son adversaire et se retrouve avant-dernière.

Derrière elle, on ne retrouve plus que Caen. On a cru un temps assister au réveil offensif des Drakkars ce soir : après dix minutes de jeu, ils menaient 3-0 chez le leader Angers ! François Dusseau faisait même sortir son gardien titulaire Ville Koivula pour le remplacer par un Florian Hardy de plus en plus souvent aligné. Mais les Ducs se réveillaient ensuite, avec un festival de leur première ligne : hat-trick "naturel" pour Éric Fortier au deuxième tiers, puis pour Tomas Baluch au troisième tiers. Le trio dominant de ce début de Ligue Magnus va bientôt pouvoir ouvrir une chapellerie (9-3).

À la suite d'Angers, c'est tout le carré de tête qui a marqué deux points ce soir : Grenoble à Épinal (4-1), Rouen à Villard (5-3) et Briançon, qui a gagné le choc du jour contre Morzine-Avoriaz en prenant rapidement les devants grâce à un doublé de Cédric Boldron (4-3).

Si les tirs au but sont l'innovation de la saison régulière 2007/08, ils n'avaient eu lieu qu'une fois jusqu'ici, lors de Caen-Amiens. C'est donc la deuxième fois ce soir, et c'est Tours qui a bénéficié du point supplémentaire face à Saint-Gervais/Megève (4-3).