Coupe de la ligue : Briançon se venge

Qui pensait que les Rouen-Amiens n'avaient plus le sel d'autrefois ? Les Gothiques ont profité des quarts de finale de la Coupe de la Ligue pour redonner tout leur sens aux affrontements normando-picards. Après le nul à domicile, ils ont fait douter les Rouennais dans une île Lacroix pleine. Mais le jeune gardien Henri-Corentin Buysse, qui a été leur meilleur atout pour repousser les assauts adverses, a aussi sa part de responsabilité sur les deux buts encaissés, le premier sur une mauvaise sortie, et le second, décisif à quatre minutes de la fin, quand il a dévié dans son but un tir en angle fermé de Carl Mallette, son équipe étant alors en infériorité parce qu'il avait bougé sa cage (2-1).

Briançon avait un certain nombre de revanches à prendre sur Grenoble, et Jean-François Dufour, qui a connu les duels de la saison passée, l'a fait comprendre avec trois buts en dix minutes. En début de deuxième tiers, les Brûleurs de Loups étaient déjà revenus à 4-3, équilibrant le score sur l'ensemble des deux manches. Mais dans un troisième tiers de feu, Edo Terglav et Martin Vas faisaient exploser la muraille grenobloise comme rarement (7-3) pour une victoire qui a une saveur particulière.Carl Mallette (Rouen)

Dans cette coupe de la ligue où l'on ne retrouve que les gros, Morzine-Avoriaz sera présent en demi-finale. Dijon, vainqueur 3-2 à l'aller, a été victime de la rébellion des Pingouins, que l'on disait orphelins de leur ligne nord-américaine de l'an dernier. Les étrangers qui se faisaient parfois désirer ont répondu au rendez-vous : Jonny Ågren et Chris Neiszner ont marqué les cinq buts de la victoire (5-2).

Les Caennais allaient à Angers sans grand espoir après leur défaite de deux buts à l'aller. On pouvait craindre le pire après seize minutes : les Drakkars étaient menés 4-0 et le gardien tchèque Petr Tucek cédait sa place à Arnaud Goëtz. Finalement, en l'absence d'enjeu, ils se sont libérés offensivement pour finir le match sur un score moins lourd de 6-4.