Ligue Magnus : première défaite angevine

Après ses huit victoires consécutives pour commencer le championnat (plus quatre en Coupe de la ligue et le Trophée des champions), Angers passait un premier très gros test dans cette Ligue Magnus avec un déplacement à l'île Lacroix sous l'œil aiguisé des caméras de Sport+. Éric Doucet ouvrait la marque après seulement trois minutes de jeu, manquant un premier tir et trouvant ainsi Ville Koivula décalé pour une seconde tentative plus aisée. Les Ducs paraissaient empruntés au premier tiers, notamment en supériorité numérique.

Ils s'amélioraient dans cet exercice dans la période suivante, mais leur seul but était inscrit en infériorité numérique par Éric Fortier. Le problème, c'est que Rouen en mettait deux dans le même temps en jeu de puissance, un tir sur engagement de Marc-André Thinel malicieusement annoncé blessé avant le match et une déviation devant la cage d'Olivier Bouchard sur un lancer de la bleue initialement manqué de Virolainen (3-1).

Sevré de palets par sa faiblesse aux mises en jeu, Angers voyait donc Rouen creuser l'écart inexorablement. Mais au début du troisième tiers, la défense normande tardait à dégager un palet sur lequel Baluch se jetait pour offrir une cage ouverte à Fortier. La victoire des Dragons n'était plus aussi sûre en voyant Julien Albert dribbler toute la défense adverse. Finalement, ce n'est qu'à quatre minutes de la fin que la décision se faisait avec un tir dans le haut du filet de Julien Desrosiers parfaitement servi par une passe transversale de Houde. Les Angevins n'y étaient plus, Simon Lacroix et Éric Fortier offrant deux palets de but dans la dernière minute. Carl Mallette ne convertissait pas le premier breakaway, mais transformait le rebond sur le second de Desrosiers.

Angers perd la tête du classement à la différence de buts (pour un but) par rapport à Grenoble.