Coupe de France : débâcle montpelliéraine

Les seizièmes de finale de la Coupe de France ont été peu fertiles en surprises. Après sa débâcle d'il y a deux ans, Amiens a cette fois été sérieux à Garges-lès-Gonesse (7-0). La plupart des équipes de Ligue Magnus se sont imposées aisément. Même l'atmosphère de derby n'a pas aidé Mulhouse contre Épinal (0-11) ou Gap contre Briançon (3-5).


Quentin PépyCe sont surtout les affrontements entre équipes de même division qui conservaient alors de l'intérêt. Grenoble et Eddy Ferhi ont blanchi Dijon 4-0. Et à Villard-de-Lans, l'ex-Caennais Quentin Pépy a marqué son tout premier but pour son nouveau club, dans une victoire 7-4 sur Chamonix. Mais le suspense le plus palpitant a eu lieu dans une opposition de deux représentants de division 2. Sévèrement défait à domicile par La Roche en championnat (3-7), Cholet a utilisé "l'esprit coupe" pour se venger en remontant de 1-5 à 5-5 au dernier tiers, avec une égalisation à 18 secondes de la fin par Benjamin Mocquard, puis en gagnant les tirs au but.

Il y a pourtant eu un renversement de hiérarchie ce soir, mais il n'y planait pas ou plus un parfum de surprise. Plutôt l'impression d'assister à un désastre. Certes, Montpellier avait quatre Slovaques absents pour raisons professionnelles, mais l'équipe qui s'est déplacée à Nice paraissait suffisamment présentable pour éviter une déroute 11-0 et un calvaire pour les deux gardiens languedociens Robert Marton et Clément Lebas (ex-gardien de Nice en 2005/06, rentré à un quart d'heure de la fin, Fabrice Agnel étant actuellement blessé). Comment les Vipers se remettront-ils, eux qui n'avaient jamais subi un tel score ?