Ligue Magnus : équipe-type d'octobre

Il est arrivé à Eddy Ferhi de connaître des jours sans en octobre, ce qui a ouvert le poste de gardien de l'équipe-type. Christian Bronsard (Briançon) a réalisé des prestations sérieuses. Johan Scanff (Chamonix) s'est révélé avec un bilan très positif en quarante minutes contre Angers et deux victoires contre Amiens et dans le derby haut-savoyard. Mais celui qui a le mieux utilisé ses titularisations en championnat, c'est Henri-Corentin Buysse. C'est le seul joueur qui a permis à son équipe de prendre un point face à l'ogre grenoblois en championnat, et il a enchaîné avec son second blanchissage de la saison contre Morzine-Avoriaz.

Si Grenoble s'en est sorti avec la victoire contre les Gothiques, c'est parce que Viktor Wallin a inscrit deux buts. Si en plus il se met à marquer, sa place dans l'équipe-type lui est de nouveau réservée. À ses côtés, on aurait pu imaginer un Pavel Kowalczyk devenu efficace, mais la recrue amiénoise doit améliorer sa relance, où il commet en moyenne une bévue par match. C'est donc Alexandre Rouleau, pilier de la solide défense briançonnaise, qui obtient la citation, Viktor Wallin (Grenoble)même si elle aurait pu être entachée par son expulsion en fin de match à Pôle sud où il avait mis la crosse dans le visage de Johan Forsander parti vers la cage vide.

Chez le leader grenoblois, c'est surtout la ligne tchèque qui est en grande forme. Patrik Valcak joue même mieux que Ludek Broz et Martin Masa certains soirs, alors qu'on ne voyait en lui qu'un joueur de complément. Il semble moins dépendant de Broz que son collègue ailier Masa, qui marque régulièrement mais est aussi inexistant par moments, surtout à l'extérieur. Patrik Valcak, pour sa part, n'est toujours pas un buteur : un seul filet face à Briançon... mais 17 assistances ! Par contre, il a une excellente vision du jeu et un physique avantageux qu'il sait utiliser sans tomber dans l'indiscipline, notamment en protégeant son palet. Celui qui avait été plutôt discret à son arrivée en cours de saison dernière est la bonne surprise du début de saison de Grenoble (avec un Antonin Manavian qui s'affirme à l'arrière).

Au centre, Éric Fortier est la véritable locomotive d'Angers et la raison principale du bon classement de son équipe. Il n'est pas le meilleur marqueur de la Ligue Magnus par hasard, il est. Partout sur la glace, il pèse énormément sur les défenses adverses, toujours bien placé.

Les trois recrues vedettes de Tours ont connu des sorts très différents. Jonathan Gauthier a énormément déçu par con comportement en repartant de manière inexcusable au Canada. Le centre tchèque Martin Filip peine à s'adapter à Tours où son jeu trop compliqué a trop de déchets pour l'instant. Par contre, le troisième, Miroslav Pazak, fait l'unanimité. Il est de plus en plus efficace et a contribué à remonter les Diables Noirs au classement.

L'équipe-type d'octobre : Henri-Corentin Buysse (Amiens) ; Viktor Wallin (Grenoble) - Alexandre Rouleau (Briançon) ; Patrik Valcak (Grenoble) - Éric Fortier (Angers) - Miroslav Pazak (Tours).