Ligue Magnus : Angers redevient leader

Après la défaite à Rouen, certains pouvaient déjà se dire que le début de saison d'Angers n'avait été qu'une parenthèse, avant le retour aux choses sérieuses, comprenez aux puissances traditionnelles. Mais l'ASGA avait à cœur de montrer qu'il était bien un grand club. On a refusé pas mal de monde ce soir aux portes du (petit) Haras, nouvelle forteresse inattendue de la Ligue Magnus. Avec une présence physique de tous les instants, les Ducs y ont maté les éphémères leaders grenoblois, indigents pendant leurs nombreuses supériorités numériques (4-2). Aujourd'hui, Angers est un vrai leader, quelle que soit la lecture que l'on fasse du classement, car il a déjà battu ses deux poursuivants qui sont à deux points : Grenoble (un match en moins) mais aussi Briançon, net vainqueur d'Amiens (5-2).

Kévin Dugas (Dijon)Le quatuor de tête, celui qui sera dispensé du premier tour de play-offs, est en train de se former, puisque Rouen a pris trois points d'avance sur Tours malgré un match en retard. Les Dragons ont en effet gagné l'autre affiche de la soirée en partant toutes voiles dehors à la conquête des Diables Noirs, battus 6-7 sur leur glace à l'issue d'un match pour le moins offensif.

En bas de tableau, Caen a concédé une nouvelle défaite, perdant 4-1 au pied du Mont-Blanc avec un dernier but en cage vide. Non loin de là, Strasbourg, qui s'inquiétait d'être peu récompensé de ses performances par des victoires, a ramené deux points importants de Chamonix, en gagnant 3-2 avec deux buts de Yannick Maillot. En plus, le défenseur joker Jeremy Downs a pu faire ses débuts.

Cette victoire alsacienne, plus la spectaculaire remontée de Dijon à Épinal (victoire 4-3 avec un doublé de Kevin Dugas après avoir été mené 3-0 à huit minutes de la fin), fait descendre Villard-de-Lans sous la barre, à la treizième place. Les Ours, qui ont vu Jeff Rainville prendre trois matches ferme et deux avec sursis pour son coup de crosse dans la lèvre d'Amar, ont en effet perdu 2-4 contre Morzine-Avoriaz. Les anciens du Vercors (Luc Tardif et Maurice Rozenthal) n'ont pas marqué, mais Ågren s'en est chargé avec deux buts.