Eric Lindros prend sa retraite

L'ancienne "future grande star" de la NHL Eric Lindros vient d'annoncer sa retraite. Il avait explosé très jeune par sa puissance et défrayé la chronique par son refus d'aller jouer pour les Nordiques de Québec qui avaient le premier choix de draft en 1991. Son cas avait donc immédiatement provoqué une fracture entre des francophones qui le détestaient et un Canada anglophone qui voyait en lui la nouvelle incarnation du jeu à la canadienne, très physique.

Son début de carrière est tonitruant. Il est le meilleur marqueur de NHL en 1995 et forme la "Legion of Doom" aux côtés de John LeClair et Mikael Renberg à Philadelphie, qu'il emmène en finale de la Coupe Stanley en 1997. Malheureusement, ce joueur si dominant physiquement verra sa carrière polluée par des commotions cérébrales à répétition. Il n'aura pas été le joueur-phare que l'on prédisait. Après quelques échecs (Albertville, Nagano), il a tout de même obtenu la médaille d'or olympique à Salt Lake City en 2002, le seul succès à son palmarès en senior.