Ligue Magnus : Grenoble craque, pas Angers

On se doutait que les lendemains de Coupe Continentale seraient durs pour Grenoble. Ils le sont encore plus après cette élimination cruelle. Rejouer deux jours après à Saint-Gervais avait tout d'un piège. Et il s'est vite refermé puisque le pauvre Frédéric Dorthe a encaissé deux buts dans la première minute de jeu. Les Brûleurs de Loups ont donc craqué d'entrée, mentalement plus que physiquement, pour encaisser un cinglant 4-0.



Dans la crise de Caen, certains des étrangers pointés du doigt se sont mis à réagir ce soir : Michal Cesnek et Jozef Liska, à chaque fPavel Kowalczykois sur passe de Stefan Rusnak, ont permis aux Drakkars de mener 2-0 dans le derby. Mais à l'évidence, Rouen n'était pas l'adversaire idéal pour reprendre confiance. Lorsque les Dragons ont enclenché la machine, il n'y avait plus rien à faire (2-7). Reste à savoir si cet avantage au score servira de déclic aux Caennais, ou s'il sera aussi vite enterré que le 3-0 partiel à Angers.

Un 0-3 au Haras d'ailleurs réédité ce soir... par les Dijonnais. 1 but et 2 assistances de Kévin Dugas en l'espace de deux minutes et onze secondes leur ont en effet permis de prendre une large avance chez le leader angevin... qui a repris l'avantage in extremis à une minute de la fin pour s'imposer 5-3 avec le dernier but en cage vide. Frustrant pour les hommes de Daniel Maric !

Le seul des favoris qui n'a pas souffert, c'est donc Briançon. Deux buts du duo hongrois, deux buts de la ligne canado-slovène, et l'affaire était pliée à Chamonix (4-1).

Suspense en revanche dans les autres patinoires. Amiens, surtout remarqué pour ses gardiens et ses efforts défensifs en début de saison, vient de marquer 6 buts deux fois de suite (total jamais atteint auparavant). Dans un match à rebondissements, où chaque équipe a pris puis gaspillé deux buts d'avance, les Gothiques ont gagné 6-5 à Villard-de-Lans sur un but décisif du défenseur tchèque Pavel Kowalczyk, moins d'une minute après l'égalisation villardienne et moins de deux minutes avant la sirène.

Épinal a vengé sa cinglante élimination en coupe en prenant le meilleur 4-3 sur Strasbourg, dans le "match de la peur" dont le perdant échouerait à la treizième place synonyme de barrage de maintien.

Enfin, dans le dernier match joué mercredi, Morzine-Avoriaz a confirmé que la sauce prend peu à peu en menant 2-1 à Tours grâce à deux buts de Nicolas Pousset. Mais les Diables noirs se sont mis à niveau avant de remporter la victoire en prolongation sur un but de leur capitaine Dominic Perna.