La DEL remet en place la relégation

Face à la contradiction des supporters, médias, experts, joueurs, et même de ses propres clubs, la DEL allemande a finalement accepté de ré-instaurer la relégation, supprimée au nom de la "sécurité de planification" il y a deux ans à l'initiative notamment du groupe américain Anschutz. Un barrage aura donc lieu à terme entre le dernier de DEL et le premier de 2e Bundesliga. Mais avant d'en arriver là, le processus d'élargissement en cours - faute de relégation - se poursuivra puisque la DEL se retrouvera à 16 équipes. Cette perspective redoutée, pour cause de calendrier alourdi, redevient possible parce que la ligue allemande a décidé de s'inspirer d'autres championnats (nordiques notamment) en abandonnant l'idée d'un simple aller-retour (60 journées) pour celui d'un calendrier où les équipes rencontreraient certains adversaires quatre fois et d'autres deux fois (52 journées), la répartition se faisant d'après le classement de la saison précédente. Ce n'est pas tout à fait ce que souhaitaient les grands clubs, qui espéraient un championnat avec promotion/relégation, mais à douze équipes. Chacun s'est néanmoins rangé derrière ce compromis.