Allemagne : Hambourg en crise

C'est la crise à Hambourg, qui reste sur trois défaites consécutives et n'a plus qu'un point d'avance sur Krefeld pour la dixième place, la dernière qualificative en play-offs. Même si l'entraîneur Bill Stewart a vu un "grand match entre deux super équipes" contre Francfort (0-1), il est bien le seul. L'ambiance est de plus en plus morose à la Color Line Arena où les prestations médiocres à domicile se succèdent.

Ingolstadt s'est en revanche éloigné de la zone dangereuse depuis l'arrivée du nouvel entraîneur Mike Krushelnyski. Le Canadien, passé par la Superliga russe l'an dernier, est plus expansif que son prédécesseur Ron Kennedy, et son hockey est plus offensif. Son équipe, exempte dimanche, a remporté ses deux rendez-vous de suite à domicile, le dernier hier soir face au leader Berlin (3-2). Yorick Treille en a profité pour marquer son deuxième but de la saison.

L'autre nouvel entraîneur Bob Manno (Straubing) avait l'avantage de connaître déjà la DEL pour l'avoir fréquentée à Francfort et Augsbourg. En mettant en place son hockey simple et efficace, il a comme transformé son équipe d'un coup de baguette magique : une victoire-record 7-1 sur Düsseldorf ! Même si Straubing a perdu les deux matches suivants à Berlin et contre Cologne (un 0-1 frustrant face au gardien Travis Scott), il s'agissait des deux premiers du championnat et la tendance est positive.

Elle l'est même chez la lanterne rouge Duisburg, que l'on croyait perdue. Depuis le remplacement de l'entraîneur Didi Hegen par Peter Draisaitl, les résultats sont meilleurs à chaque match. Les défaites sont plus serrées et, mieux encore, les Füchse viennent d'enchaîner deux victoires de suite. Le club a admis les ratés de son recrutement, et tant pis si des licences de joueur étranger ont été gâchées : Dan Tessier, arrivé en tant que meilleur marqueur du championnat britannique, a ainsi été renvoyé. À vrai dire, la raison de la métamorphose de Duisburg est toute trouvée : elle coïncide peu ou prou avec l'arrivée d'un gardien nommé Robert Müller...