Russie : Vladimir Krikunov viré du Dynamo

Le Dynamo Moscou semblait vivre une saison somme toute assez tranquille, alors qu'on pouvait s'attendre à une collaboration difficile entre Vladimir Krikunov, l'entraîneur "old school" qui avait réussi à se fâcher avec la moitié des joueurs russes lors de son passage à la tête de l'équipe nationale, et les trois recrues canadiennes. C'était peut-être trompeur. Malgré son CV flatteur, Jamie Lundmark, en provenance directe de NHL, est reparti d'où il est venu après des prestations décevantes (3 points en 17 matches et une fiche de -2).

Quant à Vladimir Krikunov, il n'a pas survécu à un terrible 1-8 encaissé avant-hier à domicile contre les derniers du championnat, les banlieusards du Vityaz Chekhov. Un score pareil, jamais le Dynamo n'en avait encaissé depuis des matches contre le grand CSKA à l'époque de l'URSS. Principale responsable désignée par l'entraîneur, la meilleure paire défensive Rylov-Vyshedkevich, présente sur la glace lors de six buts. Krikunov n'a pas fui pour autant ses propres responsabilités : comme en novembre, il a présenté sa démission... aussitôt acceptée cette fois. Le gardien du Kazakhstan, Vitali Eremeïev, a parlé au nom des joueurs pour remercier son ex-entraîneur pour son travail durant trois ans et demi (dont un titre de champion de Russie en 2005 et de champion d'Europe en 2006).

Une tête connue (et dure) s'en va, un autre arrive : Piotr Vorobiev, le maître-serrurier et roi du béton, a été embauché comme nouvel entraîneur du Torpedo Nijni Novgorod en remplacement de Vladimir Yurzinov. Le promu, qui avait très bien commencé la saison, est en effet retombé à la seizième place sur vingt équipes, et sa qualification en play-offs n'est plus assurée tant le classement est serré (les quatre derniers se tiennent en un point).

La fenêtre des transferts ouverte pendant la trêve internationale de décembre devrait surtout voir beaucoup de mouvement de gardiens. Maksim Sokolov n'a pas retrouvé son niveau en retournant à l'Avangard Omsk, où il avait connu ses meilleurs années. L'ex-gardien international, sur le déclin, a été renvoyé. Il sera bientôt remplacé par le Canadien Fred Brathwaite, ancien champion de Russie avec Kazan.

Avant-hier, Omsk a gagné le derby sibérien contre le Sibir Novosibirsk... et sonné le glas du gardien des visiteurs Daniel Henriksson. Sorti après avoir pris deux buts en deux minutes de jeu, le Suédois a joué son dernier match en Russie. Sa doublure Vitali Evdokimov ayant aussi été écartée, le Sibir avait besoin d'urgence d'un gardien. Sokolov était forcément une piste évoquée par la rumeur, mais c'est son ancien collègue en équipe nationale de Russie qui a été choisi : Egor Podomatsky était à la peine depuis quelques saisons, et il a ainsi fini par quitter le Lokomotiv Yaroslavl où il avait fait toute sa carrière.

Yaroslavl avait déjà essayé de s'attirer les services d'Aebischer avant qu'il ne signe à Lugano. Le nouveau portier sera finalement Juuso Riksman, le double vice-champion de Finlande qui a vite tiré un trait sur une expérience nord-américaine frustrante (huit minutes joués en AHL et deux buts encaissés).