Pas de réforme en vue pour l'Euro Hockey Tour

Le président de l'IIHF René Fasel était à Moscou ce week-end et a plaidé devant divers journaux la nécessaire réforme de l'Euro Hockey Tour, initiée par les fédérations d'Allemagne et de Suisse ces dernières semaines. L'idée principale est de réouvrir cette compétition réservée à un club fermé de quatre nations, afin que les autres pays puissent eux aussi affronter les meilleurs. On pourrait ainsi créer un vrai championnat d'Europe. Cela peut impliquer de supprimer ou d'aménager les tournois existants pour une formule plus souple en aller-retour, ou pour des qualifications. Les fédérations concernées, cependant, ne sont pas si enclines au changement, et leur réunion a été empreinte d'un fort conservatisme.

Le controversé directeur général de la FHR, Sergei Arutyunyan, en a livré les conclusions sur le site de la fédération russe : "Tous les participants à la conférence ont confirmé qu'un changement de l'Euro Tour est inopportun. Pour chaque pays, c'est important de conserver son tournoi traditionnel. Nous avons un accord conclu pour quatre ans, jusqu'en 2009/10. Oui, nous avons discuté l'inclusion d'autres pays. L'obstacle est la brièveté des fenêtres réservées dans le calendrier international. La formule actuelle restera donc constante l'an prochain. Nous discutons six nouvelles formules, mais aucune ne s'est dégagée. Nous y reviendrons à la conférence de février. Je ne peux qu'ajouter une proposition : puisque la coupe du monde n'existe plus, nous proposons d'organiser à Moscou un tournoi qui réunirait les quatre équipes européennes, plus les États-Unis et le Canada."