Encore du remue-ménage à Duisburg

Ralf Pape, le président de Duisburg, n'en est plus à une décision surprenante près. Mais qu'il puisse prendre comme première (bonne ?) résolution de la nouvelle année de virer son entraîneur, personne ne l'aurait cru. Après tout, même si Peter Draisaitl n'a pas fait décoller son équipe de la dernière place depuis qu'il a succédé à Didi Hegen fin octobre, il lui a tout de même assuré des résultats plus dignes. Il a même fini l'année sur une victoire à l'extérieur à Wolfsburg. Cela n'a pas suffi. Depuis la fin de la pige de Robert Müller, l'entraîneur s'était plaint qu'aucun des deux gardiens Christian Rohde et Lukas Lang ne s'imposait comme n°1. "Sans confiance et sans soutien, ils ne peuvent pas livrer de bonnes performances", a rétorqué le patron. Les deux hommes ne s'étaient jamais entendus.

La saison prochaine, où il faudra de nouveau lutter contre la relégation, Duisburg engagera un entraîneur étranger. En attendant, c'est l'adjoint et entraîneur des gardiens Karel Lang qui termina le championnat en cours. Et même si tout le hockey allemand se gratte la tête devant le cas Duisburg, force est de constater que le premier match sans Draisaitl s'est bien passé : victoire 4-3 ce soir contre Hambourg.