Première défaite de Brest

Si la D1 a donné lieu à quelques scores élevés, ce n'est rien à côté de la D2 qui a livré un 12-10 très "old school" en termes de présence défensive, entre Cherbourg (13 joueurs, 2 gardiens) et Font-Romeu (11 joueurs, 2 gardiens). Plus incroyable encore, les Vikings étaient menés 9-10 à cinq minutes de la fin, avant de marquer trois fois en supériorité numérique... sur trois pénalités distinctes contre le même joueur, Patrice Renon. Ce multi-récidiviste a certainement offert leur place en play-offs aux Cherbourgeois. Leur adversaire Meudon a en effet perdu 4-3 à Boulogne-Billancourt après avoir mené 3-0 à vingt minutes de la fin.

Après deux matches nuls consécutifs, le déclin de Brest se confirme avec la première défaite, 5-2 à Cholet. Rappelons que les Albatros avaient gagné 12-3 à l'aller. Les Brestois n'ont plus droit à l'erreur pour garder leur première place de la poule ouest : La Roche-sur-Yon, qui a écrasé Toulouse 10-4, n'est plus qu'à un point derrière.

S'il n'y a plus d'équipe invaincue en division 2 après la défaite brestoise, il reste encore une équipe sans victoire. L'ACBB a enfin gagné, mais Wasquehal n'y est pas parvenu malgré une prestation transcendée par le derby face à Dunkerque (3-4). Les leaders ont gagné dans cette poule est, tandis qu'Asnières a pris la sixième place à Clermont-Ferrand en battant les Sangliers arvernes 7-4. La pénalité de match du gardien auvergnat Benoît Sanchez à 4-4 à la 35e minute a été le tournant de la soirée, permettant à Grégory Moreau de marquer le but décisif pendant les cinq minutes de supériorité.