Strasbourg sur les deux tableaux

En même temps qu'ils se qualifiaient pour les demi-finales de la Coupe de France mardi dernier, les Strasbourg tombaient à la treizième place du championnat, synonyme de barrage de relégation. La victoire aux tirs au but de Dijon contre Chamonix, offrant des points à ces deux adversaires directs, ne faisait en effet pas les affaires des Alsaciens. Allaient-ils se disperser dans leurs objectifs par les mirages de Bercy ? Non ! Au contraire, ils ont pris confiance par cette qualification, et ils ont battu ce soir Amiens, tombé comme l'an passé à l'Iceberg (3-2). Les Gothiques ont ainsi cédé la cinquième place à Tours, petit vainqueur de Caen.

Baluch TomasMalgré cette victoire, Strasbourg a bien failli ne pas gagner de place. Chamonix tenait en effet lui aussi sa victoire, sur le même score contre le Mont-Blanc. Mais les visiteurs, après huit matches sans victoire, égalisaient à six contre cinq et prenaient l'avantage en prolongation (3-4). Les Chamoniards repassent derrière avant de se rendre samedi prochain à... Strasbourg. Inutile de préciser les enjeux...

Heikki Leime avait mis l'accent sur la conscience défensive depuis son arrivée à Angers, mais ces intentions ne suffisent pas toujours face à l'attaque de Rouen. Menés 1-4, les Ducs sont repassés en mode "tout pour l'attaque" et ont fait exploser les Dragons en s'imposant 7-5. Le but décisif a été marqué à cinq minutes de la fin par Tomas Baluch, appelé aujourd'hui à la place d'Éric Fortier pour le match des étoiles de dimanche à Chamonix dans le cadre des fêtes du centenaire. Les Angevins ont donc repris la première place du championnat ! Au mois pour vingt-quatre heures...

Briançon a repris son bien en corrigeant 6-1 Dijon, qui était venu gagner dans la ville haute l'an dernier. Grenoble a également rejoint Angers en engrangeant une nouvelle victoire aux tirs au but. Sacha Treille, qui était prévu comme troisième tireur à Briançon puis à Morzine en coupe, n'avait jamais eu l'occasion de tenter sa chance... car Ludek Broz avait achevé la séance trop tôt ! Cette fois, le jeune attaquant a pu se lancer, et devenir du même coup le héros de la soirée. Les Villardiens sont néanmoins contents : l'égalisation de Quentin Pépy à l'avant-dernière minute du temps réglementaire leur assure un point important qui leur assure deux points d'avance sur le maintien. Les exigences sont de plus en plus élevées en bas de tableau, et même Épinal, battu 2-5 par Morzine avec trois buts de François Rozenthal, n'est pas encore tiré d'affaire avant son déplacement important à Dijon.