Chamonix en crise, Grenoble en tête

La défaite contre le Mont-Blanc a laissé des traces à Chamonix qui a vécu une semaine mouvementée. Dans ce club qui peine à trouver un entraîneur stable depuis son accession à la Ligue Magnus, le défenseur Peter Hrehorcak a été prié de rendre son tablier à son tour (à cause de sa "perte de crédibilité et d'autorité" dans ses fonctions d'entraîneur selon le communiqué officiel). Les rênes de l'équipe ont été confiées à un autre joueur, le capitaine Richard Aimonetto, assisté de Kevorkian. Ces changements de dernière minute n'étaient pas la meilleure façon de préparer le déplacement à Strasbourg, et les Chamois y ont perdu gros en s'inclinant 3-1.

Nicoud SylvainLa situation des Chamoniards au classement est de plus en plus compliquée. Le Mont-Blanc a définitivement assuré son maintien en gagnant 5-2 à Caen grâce à la ligne de Croz et des frères Nicoud. Les Dijonnais se rapprochent de plus en plus de la sécurité en passant devant Épinal grâce à une victoire décisive 5-2, après avoir été mené 0-2 quand Salmivirta a exploité les deux premières pénalités bourguignonnes. Villard-de-Lans a pris un point précieux à Morzine. Il n'y a donc plus le choix pour Chamonix : il faut battre Caen la semaine prochaine avant deux rencontres impossibles contre Rouen et Briançon. Ensuite, le déplacement dans les Vosges à la dernière journée pourrait s'avérer décisif... si les autres adversaires ne sont pas déjà hors de portée d'ici là.

Le bouleversement de la journée est à mettre à l'actif des Gothiques d'Amiens. En remontant de 2-4 à 5-4 dans les sept dernières minutes face à Briançon, l'équipe qui les avait éliminés en quart de finale l'an dernier (et qui se déplaçait ce soir sans son gardien canadien Christian Bronsard malade), les hommes de Denis Perez ont remis en cause toute la fin de la saison régulière.

La première place, vers laquelle Briançon aurait pu faire un grand pas ce soir, est maintenant la propriété de Grenoble. Les Brûleurs de Loups ont remporté le match au sommet contre Angers sur un but décisif de Damien Fleury et ont maintenant les cartes en main. Ayant gagné toutes leurs confrontations particulières face aux deux autres co-leaders, ils garderont la tête s'ils gagnent tout d'ici la fin de saison. Mais il faudra sans doute attendre la dernière journée où ils recevront Rouen. Les Dragons ne peuvent plus être premiers, sauf si Briançon commet un nouveau faux-pas, mais ils font de plus en plus peur. Leur attaque de feu a marqué trois buts en moins de sept minutes au pauvre Vladimir Hiadlovsky, vite rentré au banc, et Tours est reparti avec un sévère 8-1 dans la musette.