Top/flop européen de février 2008 : Kärpät Oulu (top)

Normalement, cette rubrique top/flop est censée s'équilibrer sur la durée pour un club donné, tout club connaissant des hauts et des bas. Comme l'aurait dit La Palice, quand on est monté tout au sommet, on ne peut que redescendre...

À ce titre, le Kärpät Oulu est un défi aux lois de la logique. Il a déjà eu droit à sa flèche verte durant les saisons 2000/01, 2001/02, 2003/04, 2004/05 et 2006/07. Bref, cinq fois en sept ans... et maintenant six en huit ans ! Excès de compliments ? Honneur immérité ? Même pas. Un simple constat. Alors que tous les clubs qui connaissent des succès à répétition sont confrontés au risque de sclérose, Kärpät arrive à conserver une attention soutenue même si les play-offs de l'an passé ont été remportés sans perdre un match. L'affluence en saison régulière est la meilleure depuis cinq ans.

À chaque fois, le club arrive à se fixer de nouveaux défis. C'est le cas dans le marketing, avec le lancement de vin et de bière "Kärpät", mais cela ne se limite heureusement pas à ça. La vraie progression et le vrai challenge concernent bien le domaine sportif. Et ce qui fait rêver Oulu, c'est la nouvelle Ligue des Champions que l'IIHF mettra en place l'an prochain. L'Europe, c'est ce qui maintient la soif de victoire dans les tribunes de la Energia Arena.

Et pourtant, Kärpät n'est même pas sûr d'y participer ! L'IIHF a pourtant imposé aux pays concernés que ce soit le champion et le vainqueur de la saison régulière qui y soient qualifiés. Avec dix points d'avance à trois matches de la fin, l'hermine est donc assurée de la première place. Sauf que la Finlande est le seul pays à avoir obtenu une dérogation exceptionnelle de la fédération internationale afin que, pour la première saison, ce soient les deux finalistes qui soient retenus. La raison de ce cas d'espèce, c'est justement la domination d'Oulu : la SM-liiga voulait ainsi ménager le suspense, puisque, dès janvier, il n'y en avait déjà plus pour la fin de saison régulière.

Ce n'est pas pour autant que le public s'est lassé. Il a encore vécu un bon mois de hockey et enregistré avec plaisir le retour du centre très apprécié Jari Viuhkola, après son escapade nord-américaine et une blessure qu'il traîne depuis plusieurs mois. Pour son premier match, il a inscrit quatre assistances. Il y a toujours un motif pour se réjouir dans le Grand Nord finlandais.