Quatre internationaux suspendus

Il y a trois semaines, la DEB révélait que huit internationaux (dont Sascha Goc, Philipp Gogulla et Manuel Klinge) avaient commis une infraction au code anti-dopage en ne prévenant pas de leur localisation, ce qui avait empêché un contrôle anti-dopage inopiné. Dans le communiqué, il était précisé incidemment qu'une deuxième infraction du même type vaudrait trois mois de suspension. On pouvait interpréter cela comme une mise en garde aux athlètes de la part d'une fédération accusée de laxisme en haut lieu lors de l'affaire Busch.

Mais cela devient plus sérieux puisqu'on a appris qu'ils sont plusieurs à avoir manqué deux rendez-vous. Aleksander Polaczek (Nuremberg), Daniel Kreutzer et Robert Dietrich (Düsseldorf), ainsi que l'internationale féminine Andrea Lanzl sont donc suspendus trois mois. Dietrich devrait y échapper de fait, puisque les Nashville Predators, avec qui il était sous contrat en restant jouer au DEG, venaient de lui ordonner de venir passer la saison en Amérique pour l'observer de près après sa blessure. En revanche, l'ex-capitaine de l'équipe nationale Kreutzer a déclaré vouloir contester la décision juridiquement.