Geste d'apaisement de la KHL

La rencontre tenue hier à Zurich entre l'IIHF et ses principales fédérations a abouti à un apaisement. La KHL semble avoir abandonné son discours guerrier puisqu'il a fait des concessions en abandonnant la contestation des transferts de Filatov, Mojzis, Krog, F. Fedorov et Tikhonov vers la NHL. Quant au cas Aleksandr Radulov, il est convenu que son cas pourra être porté vers un tribunal compeacute;tent.

Ce geste de bonne volonté, la KHL le fait aussi parce qu'elle savait avoir peu de chances de gagner sur ces cinq cas. Ce n'est pas le cas de Loktionov, Voinov et Maïorov, qui ont signé en NHL la semaine dernière après l'entrée en vigueur du pacte de non-agression NHL/KHL. La KHL a annoncé qu'elle respecterait de nouveau tous les contrats... tant que ce serait réciproque et que la NHL ne briserait pas de nouveau la trêve.

L'IIHF s'est prudemment retirée du jeu en annulant ses suspensions et en laissant faire la justice civile. Il est probable que la NHL n'obtienne rien devant les cours russes et que la KHL soit déboutée par les tribunaux nord-américains, comme c'est le cas depuis toujours. Il est probable que Radulov restera en Russie et que les juniors joueront en Amérique du nord. C'est maintenant à la NHL de faire le mouvement suivant dans ce jeu d'échecs : pacification ou attaque ?