Coupe de la Ligue : un trip à la mode de Caen

La saison s'est ouverte ce soir avec la Coupe de la ligue, et la surprise est venue de Caen, relégué cette saison en division 1. Angers avait infligé carton sur carton aux Drakkars il y a un an, mais ceux-ci ont pris une incroyable revanche maintenant qu'ils évoluent un étage plus bas. Slavomir Vorobel, ramené en France par son ami David Dostal connu à l'Hormadi, a inscrit 2 buts et 2 assistances pour une victoire 7-6 qui ne pouvait pas mieux ouvrir la saison.

Dire que pendant la pré-saison, Fréric Gilbert semblait se poser en concurrent de Ville Koivula dans les cages angevines. Le Saint-Pierrais se remettra-t-il des sept buts encaissés en deux tiers-temps ? On disait pourtant qu'il avait plus la confiance de Heikki Leime que son prédécesseur Florian Hardy... Ironie du sort, celui-ci, aujourd'hui à Morzine-Avoriaz, a connu une soirée solide contre Chamonix (4-1 avec dernier but en cage vide).

Les portiers ont connu des émotions diverses ce soir... Le plus heureux, Tommi Satosaari, le nouveau gardien finlandais de Briançon, qui réussit le seul blanchissage de la soirée (4-0 à Villard) pour son premier match en France. Le plus malheureux, certainement Stanislav Petrik : il voit débarquer un nouveau concurrent - un vrai cette fois - à Épinal, Eero Väre, et se fait sortir après deux périodes contre Amiens (1-8).

Dans le choc du jour, Rouen, qui a retrouvé presque tous ses blessés (sauf sa recrue-vedette défensive Jean-François David), a longtemps été mené 2-0 à Tours. Le but de la ligne bleue de Jaako Niskavaara en fin de deuxième tiers a cependant été le déclencheur. Deux buts consécutifs ont ensuite renversé le score en troisième période ; un rebond d'une autre recrue, Stroszynski, sur tir de Custosse, puis un tir sur engagement du capitaine Éric Doucet. Tours a montré un potentiel intéressant, mais les Dragons sont toujours là. C'était donc une belle journée pour la Normandie...

Dans le match décalé au vendredi, la réussite presque parfaite de Strasbourg en supériorité numérique lui a permis de mener 0-5 à la mi-match, avant que Neuilly-sur-Marne ne réduise le score final à 4-6.