Division 2 : la patte d'Eriksson

Après un été mouvementé, le premier match de Lyon à Mulhouse était encore plus attendu. C'est le temps mort pris par Christer Eriksson à huit minutes de la fin, en situation de cinq contre trois, qui a renversé le match. Les Scorpions menaient alors 4-3, mais des buts de Berglind et de Bigot ont donné la victoire aux Lions (4-5).

Lyon devra se méfier de Cholet, qui a gagné 7-2 à Nantes avec trois buts de son nouvel ex-Angevin, Pierre-Yves Albert. Déception en revanche pour La Roche-sur-Yon, qui devra d'abord digérer le départ de son gardien Stanga. En l'absence du Briançonnais Angella, c'est Guillaume Chanson, de retour sur la glace après un passage au roller, qui était titularisé. Il a tenu moins de cinq minutes et a pris trois buts avant d'être remplacé par un autre gardien formé au club de retour, Tommy Fievet. Cela n'a pas empêché les Yonnais d'être battus 8-4 par la réserve du Mont-Blanc. Meilleurs débuts pour Toulouse (7-3 à Clermont) et Chambéry (7-3 contre Font Romeu).

Brest, grand favori de la poule nord, a ouvert la saison de D2 avec un 11-1 contre Cherbourg. Le concurrent Dunkerque a su exploiter les pénalités d'Asnières pour y gagner 3-1 avec un but en cage vide. Les quatre équipes de la poule de maintien du printemps se rencontraient par le hasard du calendrier : Meudon a battu Wasquehal 4-1 et Champigny a vaincu l'ACBB 8-5. Dans l'affrontement entre promu, la réserve rouennaise a vu Évry renverser le score de 2-1 à 2-4.