Top/flop européen de septembre 2008 : Plzen (top)

PlzenRater le début de saison est une habitude bien ancrée ces dernières années à Plzen. Il est vrai que cela a le mérite de ne pas donner de fausses joies pour la suite...

Mais cette année, tout a changé en Bohême de l'ouest. Un des plus célèbres enfants de la ville est de retour : Martin Straka, l'éternel coéquipier de Jagr, en NHL à Pittsburgh et à New York, et bien sûr en équipe nationale puisque les deux hommes ont remporté ensemble les JO de Nagano et le Mondial 2005.

Straka, qui a fêté ses 36 ans en début de mois, a quitté l'Amérique pour prendre la double casquette de joueur et de manager de son club formateur. Il a placé à la tête du club ses cousins et amis, et il est devenu l'âme de l'équipe. Avec 41 buts en 10 journées, Plzen a la meilleure attaque d'Extraliga, et ce sont les deux ailiers de Straka qui occupent les deux premières places du classement des marqueurs : le triple champion du monde Tomas Vlasak et l'ailier slovaque Peter Fabus.

Martin Straka, pour sa part, dispose de la meilleure fiche +/- du championnat avec un +11. Mais cela pourrait changer si les adversaires élaborent un plan contre lui. C'est ce qui s'est passé dans le choc au sommet pour la première place contre le Slavia Prague. Les champions en titre, entraînés par Vladimir Ruzicka (qui était le centre de la première ligne, entre Jagr et Straka, lors de la victoire olympique de 1998...), ont désigné un joueur, Marek Tomica, pour marquer Straka à la culotte durant tout le match et l'empêcher de délivrer ses passes. Il s'est parfaitement acquitté de sa tâche, Plzen a perdu et n'est donc pas leader. De quoi donner à d'autres des idées de tactiques "anti-Straka" ?