Top/flop européen de septembre 2008 : Cologne (flop)

CologneDepuis son émancipation en 1972, le KEC est la valeur sûre du hockey allemand : il n'a jamais connu de vraie saison noire et est depuis plusieurs années un modèle de stabilité sportive, moins titré que d'autres à court terme mais toujours présent.

Voir ce fidèle des play-offs commencer la saison par cinq défaites, c'était tout simplement du jamais vu. L'entraîneur Doug Mason gardait pourtant la confiance des joueurs et des dirigeants. Mais, quand la série de défaites est passée à 7, même les meilleures intentions ne tenaient plus. Il n'y avait d'autre solution que de mettre le Canado-Néerlandais à la porte.

Son assistant Clayton Beddoes a pris le relais. Il a tout de suite obtenu une victoire, mais s'est empressé de rendre hommage à Mason qui a mis en place tout le travail de fond. Seule modification, essayer de jouer plus simple pour provoquer cette réussite qui fuyait.

L'incompréhensible déroute de Cologne s'explique surtout par la faillite des cadres de la défense (Stéphane Julien, Mirko Lüdemann et Mats Trygg), qui ont accumulé les erreurs inhabituelles.

Signes d'éclaircie : d'une part, le jeune gardien Stefan Horneber a obtenu une part prépondérante dans les succès tant attendus (3-1 à Francfort et 4-0 contre Hanovre) ; d'autre part, son aîné Robert Müller va reprendre en douceur l'entraînement après une nouvelle opération réussie de sa tumeur au cerveau.