Ligue Magnus : Satosaari rentre encore les valises vides

Tommi SatosaariUne soirée... logique. Tiens, ça faisait longtemps que l'on n'avait pas connu ça en Ligue Magnus.

À tout seigneur tout honneur, commençons donc par le leader Angers. Il conserve son poste mais a souffert contre Dijon, qui a égalisé à 2-2 au début du troisième tiers-temps avant un doublé décisif d'Éric Fortier, puis est encore revenu à 4-3 en sortant son gardien avant le dernier but en cage vide (5-3).

Les deux poursuivants Briançon et Grenoble suivent toujours en embuscade à un point. Ils ont comme point commun d'avoir bâti leurs succès sur des supériorités numériques. Les Brûleurs de Loups ont fait payer leurs Villardiens leur indiscipline avec trois buts à cinq contre quatre et une victoire 6-2. Il y a eu beaucoup moins de prisons lors de Tours-Briançon, mais les Diables rouges ont utilisé à merveille leurs opportunités pour venir à bout de leurs coreligionnaires noirs. Un slap de Brian Lee et un tir d'Edo Terglav après une belle combinaison ont amené une importante victoire 2-0, qui doit évidemment beaucoup à Tommi Satosaari : deuxième blanchissage à l'extérieur en dix jours pour le gardien finlandais, l'un à Grenoble et l'autre à Tours !

Si Rouen est irrégulier à domicile, on peut saluer en revanche ses résultats à l'extérieur. Le 7-1 du soir à Morzine-Avoriaz, avec un triplé pour Julien Desrosiers, confirme cette très bonne tenue des Dragons à l'extérieur. Ils ont déjà gagné à Amiens, à Strasbourg, et même à Angers et à Tours en Coupe de la ligue. Leur prochain déplacement vaudra le coup d'œil : le samedi 25, ils rendront visite à Grenoble pour une sacrée affiche.

Épinal a enfin pu enchaîner deux résultats convaincants. Après leur exploit normand, les Dauphins avaient la tâche plus facile face à une équipe de Saint-Gervais/Megève actuellement diminuée (fin de saison de Subit, renvoi de Babic et blessures de Lepers et Kainulainen...). L'Entente, moins bonne attaque du championnat, n'a pas pu menacer Petrik qui a permis à son équipe d'être patiente. Autour de la mi-match, ce sont les attaquants revenus de l'infirmerie qui ont débloqué la situation : assistance de Petrak sur 1-0 puis but de Salmivirta sur le 2-0. Les Vosgiens étaient sur une voie royale pour un succès 4-1 qui les propulse à la sixième place du classement.

Il aura fallu attendre mercredi pour voir une surprise : la première contre-performance de Strasbourg en championnat, sur la glace de Neuilly-sur-Marne (4-3). Les Bisons ont renversé le score en marquant trois buts en quatre minutes et en trois sup&eeacute;riorités numériques au début du troisième tiers-temps. Leur victoire laisse Chamonix seul dernier : les Chamois, chassé de leur patinoire - jadis lieu mythique du hockey français - par un tournoi de curling, se sont inclinés sans gloire sur la glace d'Annecy face à Amiens (2-5).