Deuxième coach dehors à Minsk

Mardi soir, ce jour fatal à Aleksei Cherepanov (les informations les plus contradictoires circulant sur les causes de son décès et son état de santé, nous n'y reviendrons pas avant la conclusion de l'enquête annoncée dans trois semaines), a aussi été le théâtre d'une fin bien moins tragique : celle du mandat de Jim Hughes à la tête du Dynamo Minsk. Son sort était scellé avant même le match contre Cherepovets, mais l'entraîneur canadien ne l'a appris qu'après.

Cela fait donc deux coaches nord-américains consommés en un peu plus de deux mois. Paul Gardner, trop bon vivant au goût du patron et ministre de l'intérieur Naumovs, avait été renvoyé dès la pré-saison. Hughes avait largement modifié l'équipe en écartant les joueurs dont il ne voulait pas (dont Laurent Meunier qui n'avait même pas pu jouer), mais il a payé les résultats catastrophiques, avec actuellement six défaites de suite.

Vassili Spiridonov, entraîneur du Shinnik Bobruisk (nouveau club qui a remplacé le Dynamo Minsk dans le championnat du Belarus et lui sert de réserve), arrive en remplacement. Il récupère une formation classée dernière de la KHL. Il avait déjà joué les pompiers de service en sauvant les Krylia Sovietov il y a quelques années. Mais que va faire cet entraîneur russe expérimenté d'un effectif blindé de Canadiens et d'Américains ?