Dijon reprend goût à la coupe

Anthony GuttigIl n'y a pas eu de "surprise" au sens strict dans les seizièmes de finale de Coupe de France, si l'on entend par là la victoire d'une équipe contre un adversaire de division supérieure. Clermont-Ferrand menait à six minutes de la fin contre Avignon, mais a finalement perdu 3-5. Anglet, dernier représentant de D3, n'a pas fait de miracle contre le Montpellier de l'enfant du pays Lionel Bilbao (1-7). Mulhouse a fait souffrir Reims dans une affiche d'anciens champions, mais n'a pu remonter le déficit créé par deux buts de Michaël Marchand (18 ans). Cergy a pris le carton du jour contre Amiens (1-11) en encaissant cinq buts de Matt Amado.

Mais il y a quand même eu ce soir une sensation, l'élimination de Briançon, le leader de la Ligue Magnus. "C'est le plus mauvais tirage que nous puissions avoir", avait déclaré Luciano Basile au Bien Public au sujet du déplacement à Dijon, sa "mauvaise" glace et son hockey "pas joli". Il avait raison de craindre ce match, perdu 3-1 avec deux buts (dont le dernier en cage vide) et une assistance pour Anthony Guttig, dans ce remake de la finale de coupe 2006. L'entraîneur briançonnais ruminera deux fois puisqu'il devra revenir en Bourgogne samedi en championnat, le club adverse n'ayant pas accepté un décalage de match pour fusionner les déplacements.

Le calendrier a de drôles de hasard. Deux matches étaient ainsi les remakes de rencontres jouées trois jours plus tôt. Conclusion totalement différente pour Gap, qui a cette fois concrétisé ses occasions contre Annecy (8-1). Conclusion identique entre Meudon et Évry. Les hommes de Michal Divisek sont remontés de 5-0 à 5-5... Tout ça pour être réduit à trois contre cinq et prendre un but décisif de Thomas Ruffin à deux minutes de la fin.

L'autre confrontation francilienne a été favorable à Garges. Les Chiefs s'étaient entraînés à remonter au score au tour précédent en ayant bien failli perdre contre les Français Volants (D3). Ils ont refait le même coup au troisième tiers-temps ce soir, mais cette fois contre un adversaire également de division 1, Courbevoie (3-2). Le renversement de situation a eu lieu à cinq minutes de la fin avec deux buts rapprochés du duo Gadeau-Jaros.

Les confrontations entre équipes de Ligue Magnus ont toutes tourné en faveur de l'équipe qui recevait : Dijon bien sûr, mais aussi Épinal contre Strasbourg (3-2), Grenoble contre Villard-de-Lans (5-0), et Chamonix contre Mont-Blanc (4-3 en prolongation).

Cette nouvelle défaite dans le derby ne fera évidemment pas plaisir à l'Entente Saint-Gervais/Megève, mais elle s'est consolé avec le recrutement d'un joker qui arrivera samedi pour remplacer le blessé longue durée Sébastien Subit. Il s'agit de Tuomas Mikkonen, un attaquant finlandais qui n'avait presque plus de temps de jeu en SM-liiga. Il est réputé pour son style physique et amènera peut-être ce facteur manquant à Mont-Blanc depuis les départs d'Antonoff et Morant.

Le tour de Coupe de France s'est poursuivi mercredi avec Neuilly-Rouen, un match aussi fou que le quart de finale de janvier dernier. Les Dragons auraient dû être échaudés, mais ils ont encore souffert en Seine-Saint-Denis, et il a fallu pour les sauver un grand Éric Doucet, auteur de cinq buts dont le but vainqueur à trois minutes de la fin (6-7). Loin de ce festival offensif, Angers s'est imposé sur la plus petite des marges à Caen (0-1). Morzine a mis un carton 10-0 à Chambéry.