Coupe de France : very Dick

Henri-Corentin BuysseC'est Montpellier qui a créé la surprise des huitièmes de finale de Coupe de France en battant Morzine-Avoriaz grâce à un but de Jonathan Dick à la dernière minute (3-2). La division 1 s'est bien défendue puisque Gap a tenu en échec Épinal jusque dans les dix dernières minutes avant de s'incliner 3-6, dont un triplé d'Ilpo Salmivirta. Pas de miracle en revanche pour Avignon, nettement battu par Dijon (4-10) Le second représentant de D1 en quart de finale sera Reims, gratifié de deux buts par sa nouvelle recrue, l'ex-Chamoniard Ondrej Prokop, face à Meudon (7-3).

Les changements de gardiens ont été nombreux ce soir. Tours, facile contre Garges, a pu faire rentrer à la mi-match sa doublure Pierre Pochon, qui a tenu jusqu'à la pause avant d'encaisser trois buts au troisième tiers-temps. L'Amiénois Henri-Corentin Buysse a été sorti, non par l'arbitre comme samedi, mais par son coach après avoir encaissé six buts en vingt-sept minutes à Angers, dont 2 buts et 3 assistances pour un Jonathan Bellemare qui apporte enfin ce que l'on attendait de son retour. La défense angevine n'a toujours pas rassuré, mais l'attaque s'est fait plaisir avec deux buts dans la dernière minute pour une victoire 9-5.

Chamonix s'est fait éliminer mais s'est plutôt rassuré dans les circonstantes actuelles. Jaroslav Cesky a ouvert le score, mais sa pénalité pour cinglage a coûté cher avec l'égalisation de Johan Forsander à trois secondes de la fin du premier tiers-temps. Avec 40% d'efficacité, le powerplay grenoblois a appporté la victoire avec un second filet de Martin Masa. En concédant seulement le dernier but en cage vide, les Chamoniards, qui encaissent 6 buts par match en moyenne en Magnus, ont fait meilleure figure défensivement (1-3).

Brest a tenu le score 19 minutes contre Rouen, jusqu'à un tir de pénalité de Marc-André Thinel. Ensuite, l'armada des Dragons a pris possession de la rade (4-8).