Ligue Magnus : Épinal dans le top-6

Carl MalletteLa capacité d'Épinal à enchaîner les performances était testée ce soir face à Tours, qui restait sur un gros match face à Rouen. Mais les hommes de Bob Millette se sont battus eux-mêmes par leur indiscipline, en prenant cinq pénalités (dont trois cinglages des défenseurs Drzik, Novosad et Ennaffati) et quatre buts en neuf minutes. Les Spinaliens, vainqueurs 5-1, en profitent pour passer devant l'ASGT au classement et figurer à une belle sixième place... qu'il faudra défendre dans un nouvel enchaînement délicat face à des équipes mieux classées : à Angers, contre Briançon puis à Amiens, sans compter le quart de finale retour de coupe de la ligue à Rouen. Menu très copieux pour l'ICE qui devra y prouver sa nouvelle dimension.

Ce genre d'adversaire ne se laisse pas battre comme ça. Lorsque Nicolas Antonoff a eu l'impudence d'ouvrir le score en début de deuxième période contre Briançon, le leader a répliqué par quatre buts en dix minutes et maté: Villard-de-Lans dans le Vercors (4-1). Les Diables Rouges ont donc toujours deux points d'avance sur Grenoble, vainqueur 7-1 à Neuilly, et sur Rouen, qui s'est fait peur en voyant Angers revenir de 4-0 à 4-3. Plus gênant pour les Dragons, Carl Malette, pénalisé pour simulation, aurait en fait subi une déchirure abdominale sur un cinglage et pourrait être absent jusqu'en janvier.

La remontée du soir, ce n'est pourtant pas celle-là. Le Mont-Blanc a fait plus fort en passant de 0-6 à 6-7 contre Amiens... mais Antoine Richer a alors pris un temps mort et ses troupes ont préservé l'essentiel. L'Entente Saint-Gervais/Megève n'a donc gagné aucun point dans l'affaire et reste dernière avec Chamonix, qui est revenu à 3-2 à Morzine en sortant son gardien mais a encaissé deux buts dans la minute qui suit. Le défenseur international estonien Kaupo Kaljuste a fait ses débuts avec les Chamois pour remplacer Chad Euverman, qui s'est déchiré le ligament latéral du genou la semaine dernière. Les deux prochains samedis constitueront le tournant de la saison de Chamonix avec la réception de Neuilly puis le derby à Saint-Gervais.

Cette lutte pour le maintien des deux clubs haut-savoyards vise à rattraper les trois points qui les séparent des deux clubs qui les précèdent, Neuilly et... Dijon. Les Ducs ont en effet perdu ce soir un match capital pour se sortir du bas de tableau, à Strasbourg, qui était aussi en proie au doute mais bénéficie toujours de l'apport de sa première ligne : David Cayer a ainsi marqué le but décisif et conclu en cage vide, permettant aux Alsaciens de se donner de l'air et même de remonter à la huitième place.