Coupe de la ligue : les gros passent

La formule aller-retour de la Coupe de la ligue a pour but de donner plus de matches aux grosses équipes, et elle leur est favorable quand il s'agit de mater un adversaire récalcitrant pour se qualifier.

Rouen s'est ainsi sorti d'affaire, malgré sa défaite à Épinal, et malgré un retard qui culminait à trois buts après avoir aussi perdu le premier tiers-temps (1-2) à l'île Lacroix. Mais les Dragons ont gagné à l'usure. Les Vosgiens savaient combien la discipline serait capitale, mais il a suffi de deux petites pénalités, contre Tarik Chipaux et contre le Rouennais d'origine Quessandier, pour provoquer deux buts. Le RHE a alors volé vers la victoire (7-2), emmené par un Julien Desrosiers de gala. Faisant un retour-surprise de blessure, Jérémie Romand a même marqué un but.

C'est sur la distance aussi que Dijon a craqué, en encaissant cinq buts au dernier tiers contre Briançon (2-7). Déjà vainqueur à l'aller, Grenoble s'est contenté de convertir ses deux premiers jeux de puissance pour passer une soirée tranquille contre Morzine (4-2). Battu de trois buts à l'aller, Amiens semblait sans espoir à 2-3 après quatre minutes de la fin. Mais les Gothiques ont fait vivre une fin de match de folie à leurs supporters, avec trois buts de suite. Heikki Leime a demandé son temps mort et Angers a tremblé jusqu'au bout, avant de se qualifier. Ce que le public picard retiendra surtout de cette soirée, c'est que Pierre-Luc Émond, si longtemps sur la touche en raison de ses adducteurs, a rejoué. Enfin ! Il a même marqué deux buts.

Les demi-finales opposeront donc les quatre premiers du championnat : Angers 40% / Grenoble 60% et Briançon 50% / Rouen 50%.