Ligue Magnus : Morzine plante le drapeau

Maurice RozenthalÉliminés des deux coupes, les Morzinois pouvaient paraître mal en point. Certains avaient déjà tiré les conclusions négatives sur leur expérience d'un effectif "100% français" et sur les capacités des joueurs hexagonaux à porter une équipe. Ce soir, les Pingouins se rendaient à Tours pour le match fatalement le plus commenté qui soit, le choc des extrêmes chez l'effectif "0% français" de Bob Millette (hors second gardien). Et c'est le jour choisi par Morzine pour réaliser son match référence, avec trois buts de François Rozenthal et un de Maurice. Ce sont deux pénalités de Clarke et Wathier à six minutes de la fin qui ont permis aux Haut-Savoyards de renverser le score (4-5).

Le sourire revient aussi à Chamonix. Après la blessure du dernier joker Kaupo Kaljuste, touché à une côte, on avait l'impression que les Chamois étaient poissards. Mais ils ont appris que celui que l'Estonien devait remplacer, Chad Euverman, éviterait l'opération et pourrait revenir fin janvier. De plus, Jaroslav Cesky a repris la glace avant-hier, et il a contribué ce soir à la victoire capitale sur Neuilly-sur-Marne, qui n'est plus qu'à un point, tout comme Dijon, qui s'est cependant bien défendu en ne s'inclinant que sur un dernier but en cage vide contre Rouen (2-4). Il reste en arrière le troisième club haut-savoyard Mont-Blanc, battu 6-1 à Grenoble avec 2 buts et 3 assistances d'un Mitja Sivic qu'on avait presque oublié. L'Entente n'a pas le droit de rater les réceptions de Chamonix et de Strasbourg (qui a ouvert le score chez le leader Briançon avant d'encaisser huit buts) dans les deux prochains week-ends.

À peine revenu de blessure, Pierre-Luc Émond s'est pris une pénalité de match ce soir après avoir jeté les gants avec Alexandre Lefebvre. À peine sorti de l'infirmerie lui aussi, le Villardien Martin Millerioux a connu le même sort après un coup de crosse sur Amado qui a provoqué une mêlée à l'issue de laquelle Pazak a fini lui aussi au vestiaire. Si les sanctions sont confirmées en commission de discipline, cela voudrait dire que les Gothiques se rendront à Rouen samedi prochain sans deux attaquants majeurs. Or, ils sont déjà privés de Jean-Philippe Glaude victime d'une entorse acromio-claviculaire et absent huit semaines. On sait que la défense picarde était déjà un peu juste, même si le jeune Grégory Béron est repassé à l'arrière dans l'urgence. Elle a cependant passé son premier test dans cette configuration, en blanchissant Villard 4-0 ce soir.

Après l'élimination en Coupe de la ligue face à des Dragons qui ont craché le feu comme rarement, Épinal continue son bon parcours en championnat. Avec le retour dans les cages de Petrik et deux buts de Petrak, dont une égalisation à une minute de la fin, les Dauphins ont ramené un point d'Angers, même si la pénalité de match de Fabien Leroy pour une charge sur Julien Albert en prolongation a permis à Hermanni Vidman de marquer le but vainqueur.